Go to Contents Go to Navigation

Séoul s'apprête à supprimer le Japon de sa «liste blanche»

Actualités 15.09.2019 à 09h35

SEOUL, 15 sept. (Yonhap) -- Bien qu'il soit encore ouvert à toute négociation, le gouvernement sud-coréen va retirer la semaine prochaine le Japon de sa liste des partenaires commerciaux préférentiels, a déclaré ce dimanche le ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie, qui a ajouté que la procédure était presque achevée.

Cette décision fait suite au retrait par Tokyo de la Corée du Sud de sa propre «liste blanche» le 28 août. La Corée du Sud projette de classer ses partenaires commerciaux en trois groupes, contre deux actuellement, en plaçant le Japon dans la catégorie intermédiaire.

Les sociétés locales exportant des produits stratégiques à destination du pays voisin devront désormais soumettre cinq documents différents pour obtenir l'autorisation d'envoi, après les trois actuellement. Le processus d'approbation prendra une quinzaine de jours alors qu'il n'en fallait que cinq jusqu'à présent.

Cependant, Séoul dit être toujours disposé à parler avec le Japon, n'importe quand, et ce même après l'entrée en vigueur de la nouvelle mesure, selon le ministère.

Parallèlement, la Corée du Sud a déposé une plainte auprès de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) le 11 septembre suite à la mise en place des restrictions commerciales du Japon visant des matériaux industriels clés expédiés vers la Corée du Sud. La plainte ne porte pas sur le retrait de la liste blanche.

Pour Séoul, il s'agit d'une décision discriminatoire et motivée politiquement, faisant suite aux verdicts rendus par la Cour suprême l'année dernière et ordonnant à des entreprises nippones de dédommager des victimes coréennes du travail forcé de l'époque coloniale.

Séoul s'apprête à supprimer le Japon de sa «liste blanche» - 1

xb@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page