Go to Contents Go to Navigation

(4e LD) La Corée du Sud en état d'alerte avec un premier cas de peste porcine africaine

National 17.09.2019 à 15h16
Une camionnette effectue une opération de désinfection dans une ferme porcine à la ville de Daejeon, le mardi 17 septembre 2019.

SEJONG, 17 sept. (Yonhap) -- La Corée du Sud est depuis ce mardi en état d'alerte pour lutter contre la propagation de la peste porcine africaine suite à un premier cas constaté près de la frontière avec la Corée du Nord.

Le ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales a annoncé avoir commencé l'opération d'abattage de près de 4.000 cochons par mesure de précaution.

Les autorités de quarantaine projettent de l'achever aujourd'hui dans trois fermes dont celle où le premier cas a été confirmé, à Paju, juste au sud de la frontière intercoréenne, a indiqué Kim Hyeon-soo, ministre de l'Agriculture.

«Nous déployons des efforts pour prévenir la propagation de la peste porcine africaine», a déclaré Kim lors d'une conférence de presse au complexe gouvernemental à Sejong.

Cette mesure est intervenue quelques heures après que la Corée du Sud a confirmé l'introduction du virus hautement contagieux dans la ferme où cinq cochons sont morts hier.

Les deux autres fermes sont situées à environ 20 km de la première ferme.

Séoul a lancé une investigation épidémiologique afin de déterminer la cause exacte de l'introduction du virus hautement contagieux, a indiqué Kim.

Le propriétaire de la première ferme n'a pas utilisé de restes de nourriture. La ferme n'a pas de fenêtre et des clôtures ont été installées en vue d'empêcher tout contact entre ses cochons et les sangliers sauvages. Le propriétaire de la ferme n'est jamais allé dans un pays étranger, selon Kim.

La Corée du Sud a dit qu'elle désinfecterait 6.300 fermes porcines à travers le pays et vérifierait la santé des cochons. Le ministère n'a cependant pas divulgué le nombre de fermes porcines situées près de la frontière avec la Corée du Nord.

La maladie est apparue environ quatre mois après que la Corée du Nord a rapporté à l'Organisation internationale de la santé animale (OIE) avoir confirmé son premier cas de la maladie dans une ferme située près de la frontière avec la Chine.

Les médias nord-coréens ont rapporté que des efforts ont été déployés au niveau national pour prévenir la propagation de la maladie et aucun autre cas n'a été constaté. Le Nord n'a pas répondu aux propositions de Séoul pour une coopération visant à endiguer l'expansion de la maladie au-delà de la frontière.

Un officiel du ministère de l'Unification en charge des affaires intercoréennes a dit qu'il attendrait les résultats de l'enquête en cours pour savoir comment et par quelle voie la maladie s'est introduite dans la région avant de chercher à contacter la Corée du Nord pour une éventuelle coopération.

Depuis son apparition en Chine en août de l'année dernière, la maladie se propage vers des pays voisins dont la Mongolie et le Vietnam.

Séoul a mis en place une mesure de confinement de 48 heures pour les fermes porcines, abattoirs et usines de fabrication d'aliments pour animaux à travers le pays à partir de 6h30.

Aucun animal, humain ou équipement ne pourra sortir de ces fermes pendant cette période et ceux qui sont déjà en route vers d'autres fermes ou installations relatives devront trouver un endroit sûr et attendre la fin du confinement temporaire, a expliqué le ministère.

Cette maladie virale n'affecte pas les humains mais est connue pour être mortelle pour les cochons. Il n'existe aucun vaccin ni traitement contre cette maladie.

Premier cas de peste porcine africaine en Corée du Sud

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page