Go to Contents Go to Navigation

Séoul et Riyad cherchent à commercialiser un petit réacteur nucléaire

Science/Tech 18.09.2019 à 11h51

SEOUL, 18 sept. (Yonhap) -- La Corée du Sud et l'Arabie saoudite sont convenues de travailler ensemble pour commercialiser un réacteur nucléaire avancé de petite et moyenne tailles, a déclaré mercredi le ministère de la Science et des TIC.

L'accord pour développer le programme SMART (System-intergrated Modular Advanced Reactor) a été conclu lors de discussions bilatérales tenues mardi à Vienne, en Autriche, en marge de la conférence générale de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), selon le ministère.

Les deux parties ont signé un protocole d'entente (MoU) pour une coopération globale dans la recherche et développement nucléaire et un autre accord pour ouvrir un centre commun de recherche dans l'énergie nucléaire à la fin de 2019, a précisé le ministère.

La première vice-ministre de la Science et des TIC, Mun Mi-ock (2e à partir de la g.), discute avec des représentants de la Cité roi Abdallah pour l'énergie atomique et renouvelable (KACARE) à Vienne, en Autriche, le mardi 17 septembre 2019. (Revente et archivage interdits)

«Le MoU et l'accord pour le centre de recherche renforcent le partenariat entre la Corée du Sud et l'Arabie saoudite pour que nous puissions entrer sur le marché mondial des réacteurs nucléaires de petite et moyenne tailles», a dit la première vice-ministre de la Science et des TIC, Mun Mi-ock, qui a représenté Séoul à la réunion.

La dernière entente nécessite une autorisation de Riyad pour le design standard du SMART, la réduction des formalités administratives, la permission pour bâtir le réacteur en Arabie saoudite, ainsi que la coopération pour commercialiser le SMART et renforcer le partage technologique.

La Corée du Sud et le royaume du Moyen-Orient ont déjà versé 130 millions de dollars dans un projet de conception afin de jeter les bases pour construire le réacteur en Arabie saoudite. Le projet s'est déroulé de la fin de 2015 jusqu'en novembre 2018.

Le réacteur modulaire est une unité polyvalente qui a été développée au début de 1997 par l'Institut coréen de recherche sur l'énergie atomique (KAERI). Ce dernier a obtenu en 2012 une autorisation pour le design de base en Corée du Sud. Le SMART produit un total de 365 mégawatts d'énergie thermique et peut générer 110 mégawatts d'électricité. Il a été conçu notamment pour gagner des commandes de pays qui ont besoin de réacteurs de petite et moyenne tailles. Des observateurs du marché analysent qu'il existe une demande pour des réacteurs plus petits qui ne produisent qu'un dixième de l'énergie produite par les installations plus conventionnelles situées au Moyen-Orient et en Asie du Sud-Est.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page