Go to Contents Go to Navigation

Moon promet de soutenir Reporters sans frontières pour la liberté de la presse

National 18.09.2019 à 14h54

SEOUL, 18 sept. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a exprimé mercredi officiellement son soutien à la Déclaration internationale sur l'information et la démocratie, une initiative lancée par Reporters sans frontières (RSF), lors d'une rencontre avec son secrétaire général, Christophe Deloire, à Cheong Wa Dae.

Cédric Alviani, directeur du bureau Asie de l'Est de RSF à Taipei, à Taïwan, et Jung Kyu-sung, directeur de l'Association coréenne des journalistes (JAK), ont été aussi présents à la réunion d'une demi-heure.

Il s'agissait de la première réunion officielle d'un président sud-coréen avec une délégation de RSF.

Le président Moon Jae-in (à dr.) pose avec le secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF), Christophe Deloire, à Cheong Wa Dae à Séoul, le mercredi 18 septembre 2019.

Cette rencontre a été organisée à la demande de RSF, comme l'organisation non-gouvernementale basée à Paris cherche à élargir le soutien à son initiative lancée l'année dernière.

Moon a dit aux représentants de RSF qu'il était d'accord avec l'objectif de l'initiative et la soutenait, a rapporté Cheong Wa Dae dans un communiqué de presse. Il a ajouté que la Corée du Sud participerait au «partenariat pour l'information et la démocratie» afin de mettre en œuvre la déclaration.

«Quand les pensées et informations basées sur la vérité circulent librement, la liberté d'expression peut être réellement réalisée, et la presse juste, basée sur les faits, renforcera la confiance parmi les membres de la société», a indiqué Moon.

Le chef de RSF a remercié Moon pour son soutien au projet et a dit souhaiter que la Corée du Sud consolide son statut en tant que modèle de démocratie et de liberté de la presse en Asie.

Alviani a noté la montée de la Corée du Sud dans le classement mondial de la liberté de la presse de RSF depuis le début de l'administration progressiste de Moon en 2017. Le pays est passé du 63e rang en 2017 au 43e en 2018. Il occupe la 41e place cette année.

RSF a déclaré plus tôt dans un communiqué que «l'élection de Moon Jae-in, activiste des droits de l'Homme et ancien prisonnier politique, en tant que président, constitue une bouffée d'air frais après une mauvaise décennie durant laquelle la Corée du Sud a chuté de 30 places dans le classement mondial de la liberté de la presse».

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page