Go to Contents Go to Navigation

Les critères pour les services rendus à la patrie pourraient être revus

National 18.09.2019 à 16h50
Ha Jae-heon, ancien soldat après la perte des jambes dans une explosion de mine nord-coréenne. (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 18 sept. (Yonhap) -- Le ministère des Patriotes et des Anciens combattants a dit mercredi qu'il chercherait à réviser les critères concernant les personnes qui ont rendu service à la patrie en raison de la polémique autour d'un ancien soldat qui a perdu ses deux jambes dans une explosion de mine nord-coréenne et qui n'a pas été reconnu comme blessé au combat.

En août 2015, Ha Jae-heon, qui était sergent de première classe dans l'armée de terre, a perdu ses deux jambes lorsqu'une mine nord-coréenne a explosé à l'intérieur de la Zone démilitarisée (DMZ) alors qu'il participait à une opération de recherche.

Il a été démobilisé de l'armée au début de cette année et l'armée l'a reconnu, conformément à la loi sur la gestion du personnel militaire, comme un combattant blessé à la guerre.

Mais le ministère des Patriotes et des Anciens combattants a décidé le mois dernier de le reconnaître comme «blessé lors d'un service public», au lieu de blessé au combat, en s'appuyant sur la loi relative aux personnes ayant servi la patrie.

«Comme Ha a déposé une demande de révision du jugement, nous allons réexaminer entièrement ce cas», a dit Kim Dae-won, le porte-parole du ministère. Le résultat sera rendu public au début du mois prochain.

En notant que les différents jugements rendus par l'armée et le ministère semblent avoir été causés par des éléments conflictuels dans les deux règlements, Kim a ajouté que le ministère «cherchera à réviser les règlements liés de manière globale» pour empêcher qu'une telle controverse ne se reproduise.

A propos de cette question, le président a déclaré hier qu'il serait «mieux d'examiner s'il n'y a pas de possibilité d'interprétation flexible des règlements liés».

Les indemnités gouvernementales sont similaires pour les soldats s'ils sont reconnus comme des blessés en service public ou au combat mais Ha a déclaré qu'il intenterait une action en justice si sa demande n'est pas acceptée par le ministère pour «rétablir mon honneur».

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page