Go to Contents Go to Navigation

Une BD sur une ancienne esclave sexuelle récompensée en France

Sport/Culture 19.09.2019 à 10h48
Couvertures des «Mauvaises Herbes». (Photos fournies par KOMACON. Revente et archivage interdits)

SEOUL, 19 sept. (Yonhap) -- «Les Mauvaises Herbes», bande dessinée de Keum Suk Gendry-Kim consacrée à la vie d'une victime de l'esclavage sexuel pratiqué par le Japon pendant sa colonisation de la péninsule coréenne (1910-1945), s'est vu attribuer une mention spéciale du jury à la première édition du prix Bulles d'Humanité créé par le quotidien français L'Humanité, a fait savoir mercredi l'Agence coréenne de contenus Manhwa (KOMACON).

Paru aux éditions Delcourt, «Les Mauvaises Herbes» raconte la vie de Lee Oksun, ancienne esclave sexuelle de l'armée impériale japonaise et devenue défenseuse des droits de l'Homme, en s'appuyant sur ses témoignages.

«Lee Oksun a été vendue comme esclave sexuelle à l'armée japonaise, à l'âge de 16 ans, en 1943. Elle n'a pu revenir dans son pays, la Corée, que soixante ans plus tard. L'auteure raconte une page tragique de l'histoire de la Corée, encore une fois, et c'est ce qui a aussi séduit le jury, en prenant le point de vue direct de la victime. Avec pudeur, et surtout beaucoup de vitalité, parce que le personnage de Lee Oksun a un incroyable pouvoir de résilience, elle donne aussi à voir un pays où, dans les années 1940, on meurt de faim, où l'on peut exploiter des enfants, les vendre… et les abandonner à leur sort et à leur misère pour la quasi-totalité de leur vie», a décrit le journal français.

La scénariste et illustratrice a remercié Lee pour lui avoir livré une histoire intime et dit souhaiter qu'une telle tragédie ne se répète avant de souligner que cette récompense est d'autant plus significative qu'elle permet de faire connaître aux citoyens du monde la vérité d'une histoire douloureuse.

Ce livre a été traduit en sept langues différentes, dont l'anglais, le français, l'italien, le japonais, l'arabe et le portugais.

Instauré cette année par le quotidien français, le prix Bulles d'Humanité a été attribué au premier tome de «Révolution» de Florent Grouazel et Younn Locard.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page