Go to Contents Go to Navigation

Le 16e Dialogue de défense intégrée Corée-Etats-Unis aura lieu la semaine prochaine

National 19.09.2019 à 15h42
La 14e édition du Dialogue de défense intégrée Corée-Etats-Unis (KIDD) (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 19 sept. (Yonhap) -- La Corée du Sud et les Etats-Unis tiendront des discussions biannuelles sur la défense à Séoul la semaine prochaine, a fait savoir jeudi le ministère de la Défense. Ce sera la première réunion du genre sur fond de spéculations grandissantes sur la fissure entre les alliés du fait de la décision de Séoul de mettre fin à l'Accord de sécurité générale d'informations militaires (GSOMIA) avec le Japon.

Le vice-ministre adjoint de la Défense Chung Suk-hwan représentera la Corée du Sud, alors que Heino Klinck, le vice-secrétaire adjoint à la Défense pour l'Asie de l'Est, dirigera la délégation américaine lors du 16e Dialogue de défense intégrée Corée-Etats-Unis (KIDD) qui se déroulera les 26 et 27 septembre, a indiqué le ministère.

«Les deux côtés discuteront de questions générales sur la sécurité des deux pays comme la coopération pour la dénucléarisation de la péninsule coréenne et l'établissement d'une paix durable, le transfert conditionnel du contrôle opérationnel (OPCON) en temps de guerre et les moyens de renforcer la future alliance», a dit le ministère dans un communiqué.

Le mois dernier, la Corée du Sud a annoncé sa décision de mettre un terme au GSOMIA avec le Japon qui a imposé des restrictions d'exportation contre Séoul, apparemment en représailles à des décisions de justice sud-coréennes sur le travail forcé en temps de guerre.

Washington a exprimé sa déception vis-à-vis de cette décision et appelé à la retirer puisque cet accord était considéré comme une rare plate-forme pour promouvoir la coopération sécuritaire trilatérale entre Séoul, Washington et Tokyo.

Le gouvernement sud-coréen a dit qu'il pourrait revoir la décision si le Japon annule les restrictions d'exportation.

Aussi figurera sur la table des discussions le retour de bases militaires américaines en Corée du Sud comme le bureau présidentiel Cheong Wa Dae a dit le mois dernier qu'il chercherait un retour rapide du contrôle de 26 bases des Forces américaines en Corée du Sud (USFK).

Selon l'USFK, certaines bases sont déjà prêtes pour le retour et des installations seront rendues le plus tôt possible.

Le rôle et l'autorité du Commandement des Nations unies (UNC) dirigé par les Etats-Unis après le transfert de l'OPCON pourraient aussi être discutés, d'après les observateurs.

Ce sujet est apparu récemment comme un enjeu essentiel de l'alliance comme les deux pays ont montré des divergences dans un contexte de spéculations grandissantes sur le fait que Washington pourrait tenter d'élargir et renforcer l'UNC afin de maintenir le contrôle sur le Commandement des forces combinées Corée du Sud-Etats-Unis (CFC) même après le transfert de l'OPCON.

Lancé en 2011, le KIDD est une réunion globale sur la défense entre les alliés, intégrant des mécanismes de consultation comme le Comité des politiques de dissuasion élargie (EDPC) et l'Initiative en matière de politique de sécurité (SPI).

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page