Go to Contents Go to Navigation

Sommet Séoul-Washington sur le processus de paix la semaine prochaine

National 19.09.2019 à 17h51
Moon-Trump

SEOUL, 19 sept. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in souhaite se concentrer sur la façon de faire avancer le processus de paix de la péninsule coréenne lors de son sommet avec le président américain Donald Trump à New York la semaine prochaine, comme les négociations entre Pyongyang et Washington devraient bientôt être relancées, a fait savoir jeudi Cheong Wa Dae.

Leur neuvième sommet bilatéral se tiendra lundi prochain en marge de l'Assemblée générale des Nations unies, selon Choi Jong-kun, le conseiller de la Maison-Bleue pour la planification de la paix. L'horaire et le lieu seront annoncés plus tard après coordination avec la Maison-Blanche, a-t-il ajouté.

Durant la réunion, Moon «discuterait des moyens de coopérer pour parvenir à la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne et l'établissement de la paix durable», a-t-il dit lors d'un point de presse.

«Les différentes méthodes» pour consolider l'alliance Séoul-Washington et les questions régionales non résolues seront aussi inclues dans l'ordre du jour, selon Choi.

Il s'agit de leur premier tête-à-tête depuis que le Japon a imposé les restrictions d'exportation contre la Corée du Sud, apparemment en représailles à des décisions de justice sud-coréennes sur le travail forcé en temps de guerre. En réponse du retrait de Séoul par Tokyo de sa liste blanche des partenaires commerciaux bénéficiant d'un statut préférentiel, le gouvernement sud-coréen a décidé de mettre fin à l'Accord de sécurité générale d'informations militaires (GSOMIA) avec le Japon. Les Etats-Unis ont exprimé leurs préoccupations quant à un éventuel impact négatif sur la coopération sécuritaire trilatérale en Asie du Nord-Est.

Washington a aussi fait pression sur Séoul pour prendre en charge davantage les coûts liés au maintien des troupes américaines en Corée du Sud et contribuer aux opérations de sécurité maritime dans le détroit d'Ormuz.

Un officiel du bureau présidentiel n'a pas écarté la possibilité que de tels enjeux puissent être posés dans les prochaines discussions entre Moon et Trump, selon les journalistes.

Néanmoins, la Corée du Sud souhaite se pencher sur la question nord-coréenne comme le sommet intervient à un moment où les discussions nucléaires au niveau opérationnel entre Pyongyang et Washington pourraient être bientôt relancées, a dit l'officiel.

Moon arrivera dimanche à New York. Le lendemain, il rencontrera le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres et assistera au Sommet sur le climat et à un événement pour préparer le sommet P4G (Partnering for Green Growth and the Global Goals 2030). Le P4G est une nouvelle alliance sur le climat visant à devenir un nouveau moteur de croissance verte.

Moon prononcera mardi prochain un discours liminaire à l'Assemblée générale des Nations unies afin de présenter les efforts déployés par la Corée du Sud pour la paix sur la péninsule coréenne et d'appeler à un soutien international continu.

Il envisage aussi de rencontrer le président du Comité international olympique (CIO) Thomas Bach sur le sujet de l'organisation conjointe des Jeux olympiques de 2023 avec la Corée du Nord.

Il projette aussi de tenir plusieurs réunions bilatérales avec ses homologues polonais, danois et australien et d'assister à la cérémonie de commémoration du 150e anniversaire de la naissance de Mohandas Gandhi à la demande du Premier ministre indien Narendra Modi.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page