Go to Contents Go to Navigation

Meurtres de Hwaseong : le suspect nie à nouveau toute implication

National 20.09.2019 à 14h17

SUWON, 20 sept. (Yonhap) -- L'homme de 56 ans qui a été identifié comme le principal suspect dans la pire affaire de meurtres en série en Corée du Sud a nié à nouveau toute implication dans les meurtres durant le deuxième interrogatoire, a déclaré vendredi la police.

L'individu, qui purge actuellement une peine d'emprisonnement pour une affaire similaire, est soupçonné d'être impliqué dans au moins trois des 10 meurtres. Ces affaires, qui se sont produites entre 1986 et 1991, sont connues comme les meurtres en série de Hwaseong. Les meurtres de 10 femmes âgées de 13 à 71 ans à Hwaseong, au sud de Séoul, ont choqué le pays par leur cruauté.

Selon l'Agence provinciale de la police de Gyeonggi Nambu, une équipe composée de sept enquêteurs policiers et profileurs s'est rendue jeudi à la prison de Busan, où le suspect est incarcéré, pour l'interroger sur son implication présumée dans les meurtres de Hwaseong. La police a effectué sa première enquête un jour après que le Service national de médecine légale (NFS) a découvert que l'ADN recueilli dans un sous-vêtement d'une victime correspondait au sien.

Cependant, le détenu a nié son implication dans les affaires en question durant les deux interrogatoires, ont fait savoir des officiels de la police.

Meurtres de Hwaseong : le suspect nie à nouveau toute implication - 1

L'agence policière prévoit de mener aujourd'hui un troisième interrogatoire.

Comme le suspect continue à nier toute implication malgré la preuve de trois sets d'ADN, l'enquête devrait se prolonger plus longtemps que prévu, prédisent des observateurs. Sans des aveux, il sera difficile pour la police de le désigner comme le vrai criminel et conclure son enquête, disent-ils.

La police a déclaré qu'elle mobiliserait toutes les méthodes et efforts possibles pour trouver un indice sur le lien entre le suspect et les autres meurtres non résolus à Hwaseong.

«Il est difficile de parler des détails de l'enquête mais la police renforcera son enquête, car des aveux seront la chose la plus importante», a dit un officiel.

Le suspect est actuellement en prison pour viol et meurtre de sa belle-sœur chez lui à Cheongju, dans la province du Chungcheong du Nord, en 1994. Il serait né à Hwaseong et y aurait vécu jusqu'en 1993 avant de déménager à Cheongju.

Le suspect n'avait pas été retrouvé pendant près de 30 ans malgré les efforts de la police pour localiser le criminel. Plus de 2 millions de policiers, un nombre record pour une seule affaire, avaient été mobilisés. Comme le délai de prescription s'est achevé en avril 2006, il ne sera pas puni même si les accusations sont confirmées.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page