Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Peste porcine africaine : deux nouveaux cas suspects signalés

National 20.09.2019 à 14h46
Désinfection

SEOUL, 20 sept. (Yonhap) -- Le ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales a déclaré ce vendredi être en train de se pencher sur deux nouveaux cas suspects de peste porcine africaine (PPA) après que le pays a confirmé deux cas de ce virus mortel plus tôt cette semaine.

Les cas suspects ont été rapportés dans des fermes porcines à Paju, ville située près de la frontière avec la Corée du Nord, où le premier cas de PPA a été déclaré mardi. Trois cochons ont été retrouvés morts dans ces fermes.

Le deuxième cas confirmé de cette maladie animale a été signalé à Yeoncheon le jour suivant, intensifiant les inquiétudes sur l'éventuelle propagation de la maladie animale hautement contagieuse à travers le pays.

Bien que cette maladie virale ne touche pas les humains, elle est mortelle et hautement contagieuse pour les cochons. Il n'existe aucun traitement contre cette maladie aujourd'hui.

La PPA est apparue en Corée du Sud environ quatre mois après que la Corée du Nord a rapporté à l'Organisation de la santé animale (OIE) son premier cas dans une ferme à proximité de la frontière avec la Chine.

Le ministère a dit avoir abattu plus de 10.000 cochons jusqu'à 6h ce matin depuis l'apparition de la maladie dans le pays.

Il a décidé d'abattre les cochons se trouvant dans un rayon de 3 km autour des fermes infectées par la PPA, ce qui est plus étendu que les 500 mètres du manuel en raison des graves conséquences de cette maladie.

Dans le cadre des efforts de quarantaine, le ministère a désigné six villes et comtés de la province du Gyeonggi, dont Paju et Yeoncheon, comme des zones strictement contrôlées.

Les autorités mènent notamment une enquête approfondie sur les fermes situées à moins de 10 km des fermes affectées par la maladie à Paju et Yeoncheon. Parmi les 107 fermes analysées, la moitié d'entre elles ont été testées négatif alors que les études sur les autres fermes sont actuellement en cours.

Le nombre de cochons élevés par plus de 400 fermes est estimé à 700.000 têtes dans six zones. Les fermes porcines dans le Gyeonggi et à Incheon, à l'ouest de Séoul, ne pourront en transporter vers d'autres régions pendant trois semaines, durée plus longue que la restriction d'une semaine imposée sur les fermes d'autres régions.

Les autorités projettent d'effectuer des inspections intensives non seulement dans les fermes porcines mais aussi dans les abattoirs et usines de fabrication d'aliments pour animaux.

Comme la période d'incubation de la PPA est de 19 jours, le ministère a dit qu'il n'épargnerait aucun effort pour prévenir la propagation de la maladie avant de conseiller aux fermes d'empêcher leurs cochons d'entrer en contact avec des sangliers.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page