Go to Contents Go to Navigation

Rencontre entre Kang et le chef de l'USFK sur une base militaire

National 20.09.2019 à 20h03

SEOUL, 20 sept. (Yonhap) -- La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha a réaffirmé ce vendredi que les relations bilatérales entre la Corée du Sud et les Etats-Unis restaient solides et a souligné leurs efforts continus en faveur de la paix et de la sécurité dans la région, a indiqué son ministère.

Kang a rencontré le commandant des forces américaines en Corée (USFK), le général Robert Abrams, lors d'une visite à la base aérienne d'Osan et au camp Humphreys à Pyeongtaek, à environ 70 kilomètres au sud de Séoul, plus tôt dans la journée, a indiqué le ministère dans un communiqué.

Il s'agissait de la première visite de Kang à Humphreys, où les forces américaines ont déménagé leurs bases d'autres régions dans le cadre d'un projet de relocalisation et de consolidation des bases américaines. L'ambassadeur des Etats-Unis en Corée du Sud Harry Harris a accompagné Kang lors de ce voyage.

Kang a remercié Abrams pour sa contribution à la sécurité de l'alliance et le soutien militaire appuyant les efforts diplomatiques de dénucléarisation et de paix dans la péninsule coréenne.

Abrams a déclaré que la visite de la ministre reflète la coopération étroite entre les deux pays à la fois au niveau diplomatique et de la défense.

Soulignant son engagement «inébranlable» envers l'alliance, Abrams a déclaré «nous soutenons tous les efforts visant à rétablir la paix et la sécurité dans la péninsule, y compris la dénucléarisation complète et vérifiée de la Corée du Nord.»

«Avec nos alliés coréens, nous nous tenons prêts à dissuader toute agression, à défendre la république de Corée et, si nécessaire, à vaincre tout adversaire qui s'opposerait à nous», a-t-il ajouté, selon un communiqué publié par l'USFK.

Kang et Abrams sont également convenus de coopérer pour renforcer et développer l'alliance bilatérale, selon le ministère.

Kang et Harris ont pris part à un déjeuner avec des militaires sud-coréens et américains de la base aérienne et du camp.

La visite de Kang à la base américaine intervient alors que Séoul a annoncé qu'il mettra fin à un pacte militaire d'échange d'informations avec Tokyo. Le bureau présidentiel a annoncé le mois dernier avoir décidé de mettre fin à l'Accord de sécurité générale d'informations militaires (GSOMIA), une plate-forme de coopération trilatérale en matière de sécurité entre la Corée du Sud, le Japon et les Etats-Unis.

Washington a publiquement exprimé sa déception suite à cette décision.

En outre, la Corée du Sud a déclaré qu'elle chercherait le retour rapide de 26 bases de l'USFK dans le pays, laissant penser qu'il pourrait exister une brèche dans l'alliance Séoul-Washington.

Dans le cadre du plan de relocalisation, 54 des 80 bases américaines ont été remises à Séoul jusqu'à présent, bien que le processus dans certaines régions ait pris plus de temps que prévu en partie à cause de la pollution des terrains.

L'USFK devrait quitter la garnison de Yongsan dans le centre de Séoul cette année, et les alliés souhaitent achever la relocalisation du quartier général du Commandement des forces combinées (CFC) hors de Séoul d'ici 2021.

Le ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha serre la main du commandant des forces américaines en Corée, le général Robert Abrams, à son arrivée au camp Humphreys à Pyeongtaek, à 70 kilomètres au sud de Séoul, le 20 septembre 2019. (Photo fournie par l'USFK. Archivage et revente interdits)
La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha s'entretient avec le général Robert Abrams dans le bureau de ce dernier au camp Humphreys à Pyeongtaek le 20 septembre 2019. L'ambassadeur des Etats-Unis en Corée du Sud Harry Harris et Lee Moon-hee, directeur général du Bureau des affaires nucléaires nord-coréennes sont également présents. (Photo fournie par l'USFK. Archivage et revente interdits)

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page