Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le négociateur en chef du Nord salue la «nouvelle méthode» de Trump et se dit optimiste

Actualités 21.09.2019 à 10h28
Cette photo prise le 26 février 2019 montre l'ambassadeur de Corée du Nord au Vietnam de l'époque Kim Myong-gil (en haut) accompagnant le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un lors d'une visite à l'ambassade de Corée du Nord à Hanoï.

SEOUL, 21 sept. (Yonhap) – Le négociateur en chef de la Corée du Nord a favorablement accueilli les récents propos du président américain Donald Trump suggérant une «nouvelle méthode» en vue de sortir de l'impasse dans les négociations de dénucléarisation.

Dans un communiqué relayé par l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA), Kim Myong-gil a fait part de son optimisme sur la prochaine réunion de travail avec Washington qui devrait avoir lieu au plus tôt à la fin de ce mois-ci.

Ancien ambassadeur nord-coréen au Vietnam, Kim était considéré comme étant l'homologue nord-coréen du représentant nucléaire américain Stephen Biegun. Il s'est présenté pour la première fois lui-même comme le négociateur en chef de Pyongyang dans le communiqué.

«En tant que chef de la délégation de la partie de la RPDC aux négociations de travail RPDC-USA, j'aimerais saluer la décision politique judicieuse du président Trump d'aborder les relations RPDC-USA d'un point de vue plus pratique», a-t-il déclaré en faisant référence au limogeage de John Bolton de son poste de conseiller à la sécurité nationale la semaine dernière.

La RPDC est le sigle du nom officiel de la Corée du Nord, République populaire démocratique de Corée.

Trump a dit plut tôt que les propos de Bolton sur le «modèle libyen» a retardé la diplomatie de Washington vis-à-vis de Pyongyang et qu'une «nouvelle méthode serait très bonne».

«Pour le moment, je ne suis pas tout à fait certain de ce qu'il sous-entend dans sa proposition de "nouvelle méthode" mais il me semble qu'il veut dire qu'une solution par étape en commençant d'abord par les choses faisables, tout en construisant une confiance mutuelle, serait la meilleure option», a-t-il dit.

«J'aimerais rester moi-même optimiste quant aux résultats des prochaines négociations RPDC-USA en prévoyant que la partie américaine viendra aux négociations avec une méthode de calcul correcte», a-t-il ajouté.

Le modèle libyen appelle le Nord à démanteler unilatéralement son programme d'armes nucléaires avant de recevoir toute concession en contrepartie et a suscité l'ire de Pyongyang qui le considère comme une menace de renversement de son régime.

La Libye a abandonné son programme d'armes de destruction massive en 2003. Son dirigeant Mouammar Kadhafi a ensuite été renversé et tué par les forces rebelles soutenues par l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (Otan) en 2011.

Pyongyang continue à demander une dénucléarisation par étape et simultanée dans laquelle chaque étape du démantèlement de son programme nucléaire doit être récompensée par des concessions correspondantes.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page