Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le cabinet approuve la motion pour la ratification des conventions de l'OIT

Actualités 24.09.2019 à 17h57

SEOUL, 24 sept. (Yonhap) -- Le cabinet a approuvé ce mardi la proposition du gouvernement d'obtenir la ratification par le Parlement de plusieurs conventions internationales du travail.

Le gouvernement va soumettre à l'Assemblée nationale une motion pour faire ratifier trois conventions de l'Organisation internationale du Travail (OIT).

La Corée du Sud a rejoint l'OIT en 1991 mais n'a pas ratifié quatre conventions clés sur huit, à savoir les conventions nos. 87 et 98 concernant la liberté d'association et le droit d'organisation et les conventions nos. 29 et 105 sur l'abolition du travail forcé. Le gouvernement veut ratifier les conventions nos. 87, 98 et 29.

L'Union européenne fait pression sur la Corée du Sud pour qu'elle ratifie les conventions comme convenu dans leur accord de libre-échange mis en place en 2011.

L'UE a demandé la création d'un panel d'experts chargé d'évaluer si le manque apparent de volonté de la Corée du Sud de ratifier les conventions importantes de l'OIT constitue une violation de leur accord de libre-échange.

Les discussions entre Séoul et Bruxelles sur la création du panel en sont au stade final, selon le ministère du Travail.

La ratification de ces conventions était l'une des promesses de campagne du président Moon Jae-in.

Reste à voir si la motion sera adoptée à l'Assemblée nationale, alors que les partis politiques s'opposent sur le scandale de corruption impliquant la famille du ministre de la Justice.

Le gouvernement s'efforce également de réviser les lois et les règles relatives au travail. Il cherche à réviser les lois régissant la création et le fonctionnement des syndicats de fonctionnaires et d'enseignants.

Si la révision des lois du travail est approuvée en conseil des ministres, peut-être la semaine prochaine, le gouvernement prévoit de soumettre la motion de ratification et les propositions de révision des lois à l'Assemblée nationale.

Les groupes syndicaux demandent l'approbation des quatre conventions de l'OIT.

Le gouvernement a exclu la convention no. 105, qui interdit le travail obligatoire comme punition pour activisme, y compris l'expression d'opinions politiques.

Séoul estime que davantage de considération est nécessaire, la question étant liée à la refonte du système pénal du pays et pourrait s'avérer problématique dans un contexte de division intercoréenne.

Le secteur des entreprises, quant à lui, insiste sur le fait qu'il est trop tôt pour que la Corée du Sud ratifie d'autres conventions de l'OIT, compte tenu des relations tendues entre les syndicats et les entreprises.

Le cabinet approuve la motion pour la ratification des conventions de l'OIT - 1

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page