Go to Contents Go to Navigation

Burning Sun : perquisition dans le bureau d'un haut officier de police

Hallyu 27.09.2019 à 15h32
Le siège de l'Agence nationale de la police coréenne (KNPA). (Photo d'archives Yonhap)
Seungri, ancien membre du boys band Bigbang. (Photomontage)

SEOUL, 27 sept. (Yonhap) -- Les procureurs ont perquisitionné vendredi le siège de l'Agence nationale de la police coréenne (KNPA), dans l'ouest de Séoul, dans le cadre de leur enquête élargie sur les allégations selon lesquelles un haut officier de la KNPA aurait tenté de dissimuler des irrégularités de boîtes de nuit du sud de Séoul.

Les procureurs et enquêteurs rattachés au Parquet central du district de Séoul ont effectué à 9h une perquisition dans le bureau d'un haut responsable, appelé Yoon, au siège de la KNPA et récupéré un disque dur d'ordinateur et des matériels liés à leur enquête en cours.

Yoon, âgé de 49 ans, a été au cœur de l'attention des médias au début de l'année lorsque son nom a été mentionné dans des salles de chat qui rassemblaient des artistes de K-pop dont Seungri, ancien membre du boys band Bigbang, comme une personne ayant aidé à dissimuler des activités illégales de la boîte de nuit Burning Sun et de Seungri.

Yoon est soupçonné d'avoir tenu au courant Seungri et son partenaire commercial Yoo In-suk, ancien chef de Yuri Holdings Co., d'un contrôle sanitaire organisé par le commissariat de police de Gangnam à Séoul en juillet 2016 suite à des allégations d'infraction à la loi relative à la sécurité alimentaire par Monkey Museum, une autre boîte de nuit du sud de Séoul qui a été cofondée par les deux hommes.

Les investigateurs de police ont transféré cette affaire de Yoon aux procureurs en juin avec la recommandation d'enquêter sur les accusations le visant pour abus de pouvoir et obstruction de l'exercice des droits.

Depuis, l'enquête des procureurs a été élargie pour vérifier aussi l'allégation selon laquelle Seungri et Yoo ont offert de manière illégale à Yoon des repas et voyages de golf. Selon des rapports de médias, Yoon et Yoo auraient joué quatre fois au golf et dîné six fois ensemble entre 2017 et 2018, tandis que le haut officier de police a obtenu à trois reprises des billets du concert gratuitement. Mais les investigateurs de police n'ont pas poursuivi Yoon pour violation de la loi anti-corruption parce que la valeur présumée des faveurs dont il a profité ne dépasse pas le minimum pour des sanctions pénales.

Les procureurs ont arrêté la semaine dernière l'ancien chef de l'entreprise spécialisée dans la production d'encre Nokwon C&I, nommé Jeong qui aurait joué un rôle de médiateur entre Yoon et Yoo pour détournement présumé de fonds.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page