Go to Contents Go to Navigation

Ouverture du 24e Festival international du film de Busan

Sport/Culture 04.10.2019 à 10h56

BUSAN, 04 oct. (Yonhap) -- Le 24e Festival international du film de Busan (BIFF) a été lancé jeudi à Busan, ville portuaire du sud du pays, avec plus de 300 films et autres programmes.

La cérémonie d'ouverture s'est tenue en extérieur avec 5.000 sièges tous remplis au Busan Cinema Center, dans la ville située à 325 km au sud-est de Séoul. L'événement a été coanimé par les acteurs sud-coréens Jung Woo-sung et Lee Hanee.

Environ 250 acteurs et réalisateurs asiatiques ont débarqué sur le tapis rouge sous un tonnerre d'acclamations et d'applaudissements pour illuminer l'un des plus grands festivals cinématographiques en Asie.

L'actrice et chanteuse Im Yoon-ah pose lors de la cérémonie d'ouverture du 24e Festival international du film de Busan, le jeudi 3 octobre 2019, au Busan Cinema Center, à la ville de Busan.

L'actrice Cho Yeo-jeong du film «Parasite», qui a reçu la Palme d'or du Festival du film de Cannes cette année, a formé un cœur avec ses doigts quand elle est arrivée à la cérémonie d'ouverture. Suho du boys band de K-pop EXO, Kim Jun-myeon de son vrai nom, et Im Yoon-ah de Girls' Generation ont été ovationnés.

Les acteurs japonais Misa Eto et Taiga Nakano et le réalisateur thaïlandais d'origine irlandaise Tom Waller ont également assisté à la cérémonie.

Les acteurs japonais Misa Eto (au centre) et Taiga Nakano (à g.) lors de la cérémonie d'ouverture du 24e Festival international du film de Busan, le jeudi 3 octobre 2019, au Busan Cinema Center, à la ville de Busan. (AFP=Yonhap)

Le film «The Horse Thieves. Roads of Time», coréalisé par le Kazakh Yerlan Nurmukhambetov et la Japonaise Lisa Takeba, a ouvert le festival.

Nurmukhambetov a remporté le prix New Currents, attribué aux metteurs en scène asiatiques prometteurs, lors du BIFF 2015 pour son film «Walnut Tree».

Cette image, fournie par le Festival international du film de Busan, montre une scène du film «The Horse Thieves. Roads of Time».

Avec ce film d'ouverture, 303 films de 85 pays égayeront les festivités à Busan jusqu'au 12 octobre.

Le festival clôturera avec «Moonlight Winter», un mélodrame réalisé par Lim Dae-hyung, cinéaste sud-coréen qui a reçu le prix New Currents en 2016 pour son film précédent «Merry Christmas Mr. Mo».

Cette année, un total 14 films de 10 pays, y compris «John Denver Trending» du Philippin Arden Rod Condez et «An Old Lady» de la Sud-Coréenne Lim Sun-ae, sont en compétition dans la section New Currents.

Le réalisateur britannique Mike Figgis dirigera le jury pour la compétition New Currents avec le réalisateur tchèque Karel Och, l'actrice kazakhe Samal Yeslyamova, l'actrice malaisienne Lee Sinje, connue aussi sous le nom d'Angelica Lee, et Suh Young-joo, PDG d'un société locale de distribution de films.

«La Vérité» de Hirokazu Kore-eda, Palme d'or à Cannes, et trois autres films, dont «The King» de David Michod qui sortira sur Netflix, seront projetés dans la catégorie Gala Presentation qui présente les dernières œuvres de réalisateurs chevronnés.

Un programme de projections spéciales sera aussi organisé pour commémorer le 100e anniversaire du cinéma coréen. Un total de 10 chefs-d'œuvre de réalisateurs sud-coréens renommés, dont «The Housemaid» (1960) de Kim Ki-young et «Old Boy» (2003) de Park Chan-wook, seront projetés sous le thème «L'histoire des 100 ans du cinéma coréen, 10 grands films coréens».

Le festival de cette année proposera également une rétrospection avec sept films de réalisateurs sud-coréens éminents comme «La Femme de feu» (1971) de Kim Ki-young, «Late Autumn» (1981) de Kim Soo-yong et «Hwang Jin-ie» (1986) de Bae Chang-ho.

«Le BIFF de cette année vise à clarifier l'objectif du festival», avait déclaré le mois dernier le président du festival Lee Yong-kwan lors d'une conférence de presse. «Nous ferons que le BIFF rassemble les acteurs, réalisateurs et spectateurs, ainsi que les minorités, et que l'Asie profite du festival.»

La cérémonie d'ouverture du 24e Festival international du film de Busan (BIFF) se déroule le jeudi 3 octobre 2019 au Busan Cinema Center, à la ville de Busan, à 325 km au sud-est de Séoul.

Le BIFF a été touché par le typhon Mitag, alors que celui-ci a frappé mercredi la Corée du Sud avec des vents violents et de fortes pluies.

L'événement de pré-ouverture du festival, prévu mercredi soir sur la place du BIFF, dans le sud de Busan, avait été annulé à cause de mauvaises conditions météorologiques dues au typhon. La cérémonie d'ouverture a eu lieu comme prévu.

Les organisateurs du festival avaient enlevé plus tôt les structures de promotion et panneaux de publicité installés à travers Busan afin de prévenir les dégâts.

En particulier, le BIFF Village, qui avait été dressé sur la plage de Haeundae pour des conférences de presse et d'autres événements auxquels participeront des acteurs et réalisateurs, a été déplacé au Busan Cinema Center. Le BIFF a dit avoir pris cette décision pour empêcher le typhon d'endommager les scènes et d'affecter le calendrier des événements organisés en extérieur.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page