Go to Contents Go to Navigation

Séoul et Washington cherchent à maintenir le dialogue avec le Nord, selon l'envoyé nucléaire sud-coréen

International 08.10.2019 à 10h07

WASHINGTON, 07 oct. (Yonhap) -- La Corée du Sud et les Etats-Unis vont chercher des moyens de maintenir le dialogue avec la Corée du Nord après la rupture des négociations sur la dénucléarisation entre Washington et Pyongyang la semaine dernière, a annoncé lundi le représentant nucléaire sud-coréen Lee Do-hoon.

Lee a fait cette déclaration à son arrivée dans la capitale américaine où il doit s'entretenir avec son homologue américain, Stephen Biegun.

L'envoyé spécial des Etats-Unis pour la Corée du Nord et le négociateur nucléaire en chef nord-coréen, Kim Myong-gil, ont repris samedi les négociations de niveau opérationnel sur la dénucléarisation du régime à Stockholm, en Suède, mais les discussions se sont terminées par des évaluations contradictoires.

Le Nord a affirmé que les pourparlers ont échoué en raison de l'incapacité des Etats-Unis à présenter une nouvelle proposition, tandis que Washington a qualifié les discussions de «bonnes» et déclaré qu'elles apportaient des «idées créatives».

«Je compte rencontrer le représentant spécial, M. Biegun, pour discuter de moyens spécifiques pour maintenir l'élan du dialogue et faire des progrès tangibles dans ce processus», a déclaré Lee aux journalistes à son arrivée à l'aéroport international de Washington-Dulles.

Le représentant nucléaire sud-coréen Lee Do-hoon répond aux journalistes à son arrivée à l'aéroport international de Washington-Dulles, aux Etats-Unis, le lundi 7 octobre 2019.

L'envoyé spécial a jeté un éclairage positif sur les négociations du week-end dernier, affirmant que malgré l'absence de résultats concrets, les deux parties ont eu la possibilité de comprendre pleinement les positions respectives.

«Les deux parties ont également laissé ouverte la possibilité de poursuivre les discussions», a-t-il précisé, se référant à la déclaration du département d'Etat américain selon laquelle il a accepté l'invitation de la Suède à revenir à Stockholm dans deux semaines pour se réunir de nouveau avec le Nord.

Lee a indiqué qu'il prévoyait de rester à Washington jusqu'à jeudi afin de tenir plusieurs réunions avec Biegun.

«Je comprends qu'il y a diverses difficultés en ce moment», a-t-il déclaré. «Le processus qui s'ensuit peut ne pas être facile, mais le plus important à l'heure actuelle est la coordination entre la Corée du Sud et les Etats-Unis».

La réunion de ce week-end a marqué la première série de négociations de niveau opérationnel depuis le deuxième sommet de février entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, qui s'est achevé sans aucun accord.

Les Etats-Unis ont d'abord demandé au Nord de prendre des mesures radicales en matière de dénucléarisation, mais Pyongyang a insisté sur une méthode étape par étape en échange d'un allégement des sanctions et de garanties de sécurité pour chaque mesure de dénucléarisation.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page