Go to Contents Go to Navigation

La Corée du Sud et la Russie veulent mettre en place une hotline militaire

International 08.10.2019 à 11h49

SEOUL, 08 oct. (Yonhap) -- La Corée du Sud et la Russie cherchent à mettre en place une hotline militaire pour relier leurs forces aériennes afin d'empêcher toute entrée accidentelle dans leur zone d'identification de défense aérienne, a déclaré mardi le Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS) de la Corée du Sud.

Les deux pays doivent tenir une réunion de leur comité de défense conjoint plus tard ce mois-ci dans le but de discuter de la signature d'un mémorandum d'entente sur la mise en place de la hotline afin d'échanger des informations de vol, a déclaré le JCS dans un rapport d'audit parlementaire.

Les deux parties ont commencé à discuter de cette initiative en 2004 et ont achevé les consultations sur le projet de mémorandum d'entente envisagé en novembre dernier, a-t-il ajouté.

La question a particulièrement retenu l'attention lorsqu'un avion de guerre russe s'est introduit à deux reprises dans l'espace aérien coréen au-dessus des îlots de Dokdo, à l'extrême est de la Corée du Sud, alors que la Chine et la Russie effectuaient leur première patrouille aérienne commune.

Durant l'opération, deux autres appareils militaires russes et chinois sont entrés à plusieurs reprises sans préavis dans la zone d'identification de défense aérienne de la Corée (KADIZ), entre Dokdo et l'île orientale d'Ulleung.

Cette année, les avions russes sont jusqu'ici entrés dans la KADIZ à 13 reprises, selon les données du gouvernement.

Des bombardiers stratégiques russes Tu-95 défilent au-dessus d'un drapeau russe hissé sur le complexe du Kremlin lors d'une répétition du défilé militaire du Jour de la victoire à Moscou, en Russie, le 4 mai 2018. Le 23 juillet 2019, deux bombardiers russes Tu-95 et deux aéronefs chinois H-6 sont entrés dans la zone d'identification de défense aérienne de la Corée (KADIZ). (AP=Yonhap)

as26@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page