Go to Contents Go to Navigation

Séoul répondra fermement à toute violation de l'espace aérien de Dokdo

National 08.10.2019 à 15h52
Les îlots de Dokdo. (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 08 oct. (Yonhap) -- Le chef d'état-major des armées sud-coréen, le général Park Han-ki, a déclaré mardi qu'il répondrait fermement à toute violation par le Japon de l'espace aérien sud-coréen au-dessus des îlots de Dokdo.

«Si des avions militaires japonais envahissent notre espace aérien au-dessus de Dokdo, nous prendrons des contre-mesures fermes comme la loi relative le permet et conformément à notre protocole», a répondu Park lors d'un audit parlementaire.

Toute violation par le Japon de l'espace aérien de Dokdo sera considérée comme intentionnelle puisque Tokyo n'a jamais violé cet espace et a toujours envoyé une notification préalable pour l'entrée de ses aéronefs dans la zone d'identification de défense aérienne de la Corée (KADIZ).

Le Japon a revendiqué à plusieurs reprises sa souveraineté sur les îlots de Dokdo sur lesquels la Corée du Sud a déployé une brigade de police pour montrer son contrôle réel.

En juillet dernier, les forces aériennes sud-coréennes ont répondu avec plusieurs centaines de coups de semonce lorsqu'un avion russe est entrée deux fois dans l'espace aérien de Dokdo.

Le chef d'état-major des armées sud-coréen, le général Park Han-ki, effectue un salut militaire lors d'un audit parlementaire, le mardi 8 octobre 2019, au Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS) à Séoul.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page