Go to Contents Go to Navigation

Un jour dans l'histoire de la Corée

Actualités 17.10.2019 à 00h00

17 octobre

1972 -- Le président Park Chung-hee décrète la loi martiale dans tout le pays et dissout l'Assemblée nationale. Le mois suivant, le gouvernement introduira une nouvelle Constitution, appelée «Yushin» (réforme de revitalisation), qui élargira considérablement le pouvoir présidentiel et autorisera Park à rester au pouvoir indéfiniment. Le président Park conservera son poste jusqu'à son assassinat en 1979.

1974 -- Un incendie dans un hôtel du centre de Séoul tue 19 personnes.

1978 -- Un tunnel souterrain creusé par la Corée du Nord est découvert près du village de Panmunjom, à la frontière entre les deux Corées. Ce tunnel est le troisième du genre à être découvert en Corée du Sud. Il avait pour but de préparer une invasion.

1985 -- Chang Sae-dong, chef de l'Agence pour la sécurité nationale (aujourd'hui le Service national du renseignement), et Park Chul-un, un proche du président Chun Doo-hwan, rencontrent secrètement le dirigeant nord-coréen Kim Il-sung pour proposer un sommet intercoréen. Les deux parties ne réussiront pas à trouver d'accord.

1991 -- La Corée du Sud établit des relations diplomatiques avec l'Estonie.

1999 -- Le boxeur Choi Yo-sam remporte le championnat du monde WBC dans la catégorie poids mouche.

2007 -- Le gouvernement mobilise 1,5 milliard de wons (1,2 million de dollars) pour venir en aide à des centaines de Coréens qui ont été expulsés de leurs terrains, objets de litige juridique, à Utoro, un petit village de la préfecture de Kyoto, au Japon. Leurs ancêtres, des travailleurs forcés dans la construction d'équipements militaires pendant la guerre, habitaient sur ces terres depuis la fin de la capitulation du Japon. Les tribunaux japonais leur refusent depuis cette époque le droit à la propriété, faisant du cas d'Utoro l'un des plus longs litiges juridiques japonais.

2015 -- Lors d'un sommet bilatéral à Washington, la présidente Park Geun-hye et le président américain Barack Obama s'engagent à aborder le problème nucléaire nord-coréen «de toute urgence et avec détermination», tout en mettant en garde la Corée du Nord contre des conséquences si celle-ci procède à un tir de missile balistique ou à un essai nucléaire.

(FIN)

Accueil Haut de page