Go to Contents Go to Navigation

Ouverture de la biennale internationale des métiers d'art de Cheongju

Sport/Culture 08.10.2019 à 17h54

CHEONGJU, 08 oct. (Yonhap) -- La 11e biennale internationale des métiers d'art de Cheongju a débuté ce mardi à Cheongju, avec environ 2.000 œuvres d'artistes de renom ou émergents qui témoignent de la beauté traditionnelle et de la valeur contemporaine de l'artisanat.

L'événement se tiendra jusqu'au 17 novembre à Culture Factory C, une ancienne usine de tabac transformée en centre culturel, et dans plusieurs autres lieux d'exposition à travers la ville.

La biennale se compose de cinq expositions principales, de trois expositions spéciales, d'un concours international et d'une exposition du pays invité, qui présentent environ 2.000 œuvres de 1.200 artistes de 36 pays, selon le comité organisateur.

La Première dame Kim Jung-sook (2e à partir de la gauche) écoute une artiste qui explique son travail à la Biennale de l'artisanat de Cheongju, à Cheongju, le 7 octobre 2019.
Une œuvre d'art artisanal est exposée à la Biennale de Cheongju à Cheongju le 7 octobre 2019. (Photo fournie par le comité d'organisation. Archivage et revente interdits)
La Première dame Kim Jung-sook (au centre), le maire de Cheongju Han Beum-deuk (3e à partir de la droite) et d'autres personnalités ont annoncé le début de la Biennale de Cheongju lors de la cérémonie d'ouverture à Cheongju, le 7 octobre 2019.

Le thème de cette année est «Rêver des métiers de l'avenir : Mongyudowon se déploie». «Mongyudowondo» (Le voyage de rêve vers le verger de pêches immortel), créé en 1447 par Ahn Gyeon, est l'un des plus grands tableaux de la dynastie Joseon (1392-1910).

La cérémonie d'ouverture s'est tenue hier en présence de la Première dame Kim Jung-sook, du maire de Cheongju Han Beum-deuk, du gouverneur de la province du Chungcheong du Nord Lee Si-jong et de quelque 1.200 autres officiels, artisans et citoyens.

«Un fascinant et beau Mongyudowon de l'artisanat se déroulera au cours des 41 prochains jours à Culture Factory C, où commence une nouvelle histoire de la ville artisanale de Cheongju», a déclaré le maire, qui dirige le comité d'organisation, lors de la cérémonie sur le site principal de l'exposition.

L'événement a été inauguré en 1999 comme la première biennale au monde consacrée exclusivement à l'artisanat.

La Première dame a fait l'éloge de la biennale pour avoir «rehaussé la réputation de l'artisanat coréen et avoir été aux avant-postes des tendances mondiales de l'artisanat pendant plus de deux décennies».

«Je suis persuadée que notre artisanat deviendra l'une des principales marques culturelles coréennes comme la K-pop et les séries TV qui sont devenues des symboles de la vague coréenne», a-t-elle déclaré dans son discours de félicitations.

Lors de la cérémonie d'ouverture, 11 artistes et cinq planificateurs de projets ont reçu des prix lors du Concours international d'artisanat de Cheongju, d'une valeur de 140 millions de wons (117.000 dollars). Le concours, qui a été interrompu à partir de la 10e édition en 2017, a repris cette année.

Les expositions principales et spéciales présenteront des objets en métal, en céramique, en bois, en textile et en verre d'environ 210 artistes de 17 pays qui, selon les organisateurs, illustrent la diversité et l'esprit expérimental de l'artisanat actuel et recherchent l'harmonie entre tradition et modernité et entre valeurs esthétiques et pratiques.

Le pavillon des pays invités présente des œuvres artisanales de 200 artistes du Danemark, de Hongrie, de Chine et de 10 pays de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (Asean).

La biennale propose également une foire artisanale, des programmes éducatifs et des colloques sur des thèmes tels que l'avenir de l'artisanat à l'ère d'une grande transformation technologique.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page