Go to Contents Go to Navigation

Poursuite de la désinfection après 5 jours sans nouveau cas de PPA

National 08.10.2019 à 18h26

SEOUL, 08 oct. (Yonhap) -- Les autorités de quarantaine poursuivent leurs efforts de désinfection pour enrayer la propagation de la peste porcine africaine (PPA) dans le pays, alors qu'aucun nouveau cas confirmé de peste porcine africaine n'a été signalé au cours des cinq derniers jours.

Le ministère de l'agriculture du pays a déclaré ce mardi qu'il achèvera l'achat prévu des porcs au nord de Séoul, où la plupart des cas ont été signalés.

Le dernier cas de peste porcine africaine a été confirmé jeudi à Gimpo, au nord-ouest de Séoul. Depuis, tous les cas suspects se sont révélés négatifs.

Depuis le premier foyer de cette maladie hautement contagieuse, le 17 septembre, le pays a confirmé 13 cas de PPA.

Jusqu'à présent, tous les cas confirmés ont été signalés au nord de Séoul, les responsables de la quarantaine menant des opérations intensives dans les zones touchées pour empêcher le virus d'atteindre d'autres régions du pays.

Le ministère a commencé plus tôt à acheter tous les porcs à l'extérieur d'une limite de 3 km des fermes infectées par le virus à Paju et Gimpo, villes situées près de la frontière avec la Corée du Nord, pour abattage et mener des contrôles de sécurité avant que la viande soit mise sur le marché.

Les porcs qui ne sont pas achetés seront abattus par mesure de précaution, selon le ministère.

Environ 150.000 porcs ont déjà été abattus dans un rayon de 3 km autour des 13 exploitations infectées dans la région au nord de Séoul. Ce chiffre représente plus de 1% de tous les porcs élevés dans le pays.

Le virus n'est pas nocif pour l'homme mais est mortel pour les porcs et n'a pas de remède.

Les autorités sud-coréennes n'ont pas encore découvert comment le virus a été introduit dans le pays, bien que les autorités militaires aient trouvé la semaine dernière un sanglier porteur du virus dans la Zone démilitarisée (DMZ) qui borde la Corée du Nord.

L'armée a déclaré qu'elle allait tirer à vue sur les sangliers traversant la DMZ. La maladie se propage par des aliments contaminés ou des animaux sauvages porteurs du virus.

La ministre de l'Agriculture Kim Hyeon-soo prend la parole lors d'une réunion à Séoul le 8 octobre 2019.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page