Go to Contents Go to Navigation

Rencontre entre les représentants nucléaires de Séoul, Washington et Tokyo

Corée du Nord 09.10.2019 à 11h15
Le représentant spécial pour la paix sur la péninsule coréenne et les affaires de sécurité Lee Do-hoon. (Photo d'archives Yonhap)

WASHINGTON, 08 oct. (Yonhap) -- Les négociateurs nucléaires en chef de la Corée du Sud, des Etats-Unis et du Japon se sont rencontrés mardi à Washington, réaffirmant l'importance de travailler ensemble afin d'obtenir la dénucléarisation complète du Nord et une paix durable sur la péninsule coréenne, a déclaré le département d'Etat américain.

Le représentant nucléaire sud-coréen Lee Do-hoon a tenu des réunions bilatérales et trilatérales avec ses homologues américain et japonais, Stephen Biegun et Shigeki Takizaki, en vue de discuter des négociations nucléaires de niveau opérationnel organisées entre la Corée du Nord et les Etats-Unis en Suède la semaine dernière.

C'était la première fois que les deux parties se sont retrouvées face à face dans le cadre de réunions formelles depuis la rupture du deuxième sommet entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un en février. La Corée du Nord a cependant claqué la porte des négociations en reprochant aux Etats-Unis d'avoir échoué à présenter une nouvelle proposition.

Lors des réunions de ce mardi, les trois représentants nucléaires ont «réaffirmé l'importance de poursuivre les coordinations USA-ROK et USA-Japon ainsi que trilatérales sur le dossier nord-coréen afin de parvenir à la dénucléarisation complète et réaliser la paix durable sur la péninsule coréenne», a fait savoir le département d'Etat américain dans un communiqué.

La ROK est le sigle du nom officiel en anglais de la Corée du Sud.

Lee a répondu brièvement aux questions des journalistes à l'issue des réunions mais il a refusé de donner davantage de détails.

«Nous avons parlé principalement des moyens de maintenir l'élan du dialogue (avec la Corée du Nord)», a-t-il indiqué. «La Corée du Sud et les Etats-Unis sont bien coordonnés et nous allons continuer à l'être.»

Pyongyang avait demandé à Washington de venir à la table de négociations avec une nouvelle proposition suite à la rupture du sommet au Vietnam du fait des divergences sur l'ampleur de la dénucléarisation du régime nord-coréen pour bénéficier de l'allègement des sanctions de la part des Etats-Unis.

Pyongyang a aussi demandé des garanties de sécurité des Etats-Unis pour son régime.

Par ailleurs, Lee a fait l'objet mardi d'une critique de la part de la Corée du Nord.

Dans un article publié dans le quotidien pro-Corée du Nord Choson Sinbo basé au Japon, le régime communiste a blâmé Séoul pour avoir tenté de jouer un «rôle de médiateur» dans les négociations nucléaires entre Pyongyang et Washington, et critiqué le fait que Séoul ne puisse rien faire indépendamment de Washington.

«C'est ahurissant de voir quel rôle Séoul cherche à jouer, alors qu'il ne peut rien faire d'autre que prêter attention à ce que disent les Etats-Unis», a dit le journal.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page