Go to Contents Go to Navigation

Le président Moon Jae-in rend hommage au sacrifice des indépendantistes pour le hangeul

Actualités 09.10.2019 à 16h18
Message du président Moon Jae-in publié sur son réseau social à l'occaision du Jour du hangeul. (Photo fournie par Cheong Wa Dae. Revente et archivage interdits)

SEOUL, 09 oct. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a rendu hommage ce mercredi aux indépendantistes coréens qui se sont sacrifiés pour protéger le hangeul, l'alphabet coréen, durant la période coloniale japonaise (1910-1945).

«A l'occasion du Jour du hangeul, je ressens à nouveau l'amour du roi Sejong pour son peuple, le roi qui a inventé le hangeul il y a 573 ans, et l'esprit national des militants indépendantistes qui ont lutté pour le hangeul», a déclaré Moon dans son message publié sur son compte de réseau social afin de célébrer l'anniversaire de la promulgation de l'alphabet coréen.

Le hangeul a été officiellement créé par le roi Sejong pendant la dynastie Joseon (1392-1910) en 1446. Initialement, il avait pour but de vulgariser la lecture au sein du peuple qui avait des difficultés pour apprendre les caractères chinois utilisés sur la péninsule à cette époque.

Le Jour du hangeul a été décrété dans les années 1920 par un groupe de linguistes coréens dans le cadre des efforts visant à préserver la langue écrite sous le régime colonial du Japon qui a interdit son usage et imposé le japonais comme langue officielle de la Corée.

L'année 2019 marque le 100e anniversaire du mouvement pour l'indépendance coréenne du 1er-Mars ainsi que de l'établissement du gouvernement provisoire basé en Chine.

«Pendant la colonisation japonaise, la protection du hangeul faisait partie du mouvement indépendantiste», a expliqué le chef de l'Etat. «Basé sur le sacrifice des universitaires coréens, le hangeul pouvait jouer un rôle important dans la construction d'une nouvelle nation.»

La simplicité et la facilité d'apprentissage du hangeul ont permis à la Corée du Sud d'afficher le taux d'analphabétisme le plus bas au monde et de réaliser une industrialisation et une démocratisation spectaculaires au cours des décennies précédentes, selon Moon.

«Actuellement, près de 180 instituts Roi Sejong sont ouverts partout dans le monde où les gens souhaitent apprendre le hangeul, ce qui démontre la hallyu, la vague culturelle coréenne», a souligné le président. «Je suis très fier de voir les jeunes étrangers chanter en langue coréenne.»

Il a aussi remercié toutes les personnes qui travaillent pour préserver notre langue et notre alphabet.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page