Go to Contents Go to Navigation

Trois villes alimentées à l'hydrogène seront bâties en Corée du Sud d'ici 2022

Actualités 10.10.2019 à 17h55

SEOUL, 10 oct. (Yonhap) -- La Corée du Sud va construire trois villes alimentées à l'hydrogène afin de promouvoir ce type d'énergie, a annoncé ce jeudi le ministère des Transports.

Dans le cadre d'un projet de trois ans dirigé par le ministère du Territoire, de l'Infrastructure et des Transports, le gouvernement prévoit de construire ces villes pilotes fonctionnant à l'hydrogène d'ici 2022, a indiqué le ministère dans une déclaration conjointe avec les ministères et organismes gouvernementaux concernés.

«Nous prévoyons de sélectionner trois villes d'ici la fin de l'année, après avoir obtenu l'approbation des résidents locaux pour leur construction. Certains avantages et incitations seront accordés aux riverains en échange de la construction des villes à hydrogène (encore considérées comme peu sûres)», a déclaré au téléphone Park Joon-ho, responsable du projet au ministère.

Des infrastructures telles que des piles à combustible de 9,9 mégawatts, 670 véhicules électriques à pile à combustible à hydrogène et 30 autobus à hydrogène seront disponibles dans les villes, selon le communiqué.

Le gouvernement prévoit de convertir 10% des villes, comtés et villes du pays à l'hydrogène d'ici 2030 et 30% d'ici 2040 «pour gagner une part importante du marché mondial croissant de l'hydrogène», a-t-il déclaré.

Ce projet de ville à l'hydrogène s'inscrit dans le cadre de la feuille de route du gouvernement sur l'hydrogène annoncée en janvier.

Le ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie a présenté le 17 janvier ses objectifs à long terme en matière d'hydrogène, convoité comme nouveau moteur de croissance pour l'économie sud-coréenne.

À l'époque, le gouvernement s'était fixé comme objectif d'augmenter le nombre de voitures à hydrogène, d'autobus à hydrogène et de stations hydrogène à 65.000, 2.000 et 310, respectivement, d'ici 2022, contre 9.000, 2 et 14 en 2018.

Depuis, Séoul promeut l'utilisation de voitures et véhicules utilitaires fonctionnant à l'hydrogène en partenariat avec le groupe Hyundai Motor et d'autres entreprises, tout en augmentant le nombre de stations hydrogène et en offrant des subventions pour l'achat de voitures fonctionnant à l'hydrogène.

Le gouvernement a alloué en 2019 130,4 milliards de wons de subventions pour les véhicules à hydrogène et 105,7 milliards de wons pour l'infrastructure de chargement de l'hydrogène, selon le communiqué.

Le marché mondial de l'hydrogène devrait croître en moyenne de 6% par an pour atteindre 2.500 milliards de dollars d'ici 2050, contre 129 milliards de dollars en 2017, selon le ministère, qui cite un rapport de McKinsey & Co. publié en janvier 2017.

Le marché sud-coréen de l'hydrogène devrait atteindre 70.000 milliards de wons d'ici 2050, selon la feuille de route du gouvernement publiée en janvier.

Une station hydrogène de Hyundai Motor le 30 septembre 2019. (Photo fournie par Hyundai Motor. Archivage et revente interdits).

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page