Go to Contents Go to Navigation

Séoul dévoile un plan pour promouvoir l'industrie de la biotechnologie marine

Actualités 10.10.2019 à 18h34

SEJONG, 10 oct. (Yonhap) -- La Corée du Sud a dévoilé ce jeudi un projet ambitieux visant à développer son industrie de la biotechnologie marine et d'autres secteurs associés en une industrie de plusieurs milliards de dollars.

Dans le cadre de ce projet, la Corée du Sud étendra la portée de son exploration sous-marine des ressources marines de ses côtes à sa zone économique exclusive.

La Corée du Sud, entourée de trois mers, veut enrichir sa biobanque marine afin de soutenir la bioindustrie, selon le ministère des Océans et de la Pêche.

Un exemple est le développement d'un adhésif médical fabriqué à partir d'une protéine de moule.

Cette décision s'inscrit dans le cadre des efforts déployés par la Corée du Sud pour faire de son secteur maritime et d'autres secteurs pertinents un marché d'une valeur de 11.300 milliards de wons (9,4 milliards de dollars) d'ici 2030, contre 3.300 milliards de wons en 2018.

Le pays s'efforce de développer l'écotourisme marin en tirant le meilleur parti de ses ressources marines telles que les vasières et un sanctuaire marin.

Le ministère a également déclaré que le gouvernement soutiendra les industries liées aux navires respectueux de l'environnement dans le but de mieux composer avec le durcissement de la réglementation.

L'Organisation maritime internationale a déclaré que la limite de teneur en soufre du mazout des navires sera abaissée à 0,5% le 1er janvier prochain, contre 3,5% actuellement, ce qui incitera les propriétaires de navires à installer des dispositifs de réduction du soufre sur leurs navires.

Les oxydes de soufre sont nocifs pour la santé humaine, causant des symptômes respiratoires et des maladies pulmonaires. Dans l'atmosphère, les oxydes de soufre peuvent entraîner des pluies acides qui peuvent nuire aux cultures, aux forêts et aux espèces aquatiques et contribuer à l'acidification des océans, selon l'agence des Nations unies.

La Corée du Sud prévoit également de promouvoir le développement de navires autonomes, de ports intelligents et d'une logistique maritime intelligente.

Le ministère a également indiqué que le gouvernement choisira un site supplémentaire pour l'aquaculture d'ici la fin de l'année.

Deux sites ont déjà été sélectionnés pour abriter des complexes aquacoles intelligents de grande envergure utilisant les mégadonnées et l'intelligence artificielle.

Séoul a dit vouloir augmenter le nombre de jeunes pousses du secteur de l'océan ayant des ventes annuelles de 100 milliards de wons ou plus à 20 d'ici 2030.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page