Go to Contents Go to Navigation

La Corée du Sud cherche à mettre en place un plafond de salles de cinéma pour chaque film

Actualités 14.10.2019 à 16h27
Jeongdongjin Independent Film Festival en août 2019. (Photo fournie par la mairie de Gangneung. Revente et archivage interdits)

SEOUL, 14 oct. (Yonhap) -- La Corée du Sud cherche à mettre en place un plafonnement du nombre de salles allouées à chaque film afin d'empêcher le monopole des blockbusters, a fait savoir lundi le ministère de la Culture.

«Le ministère de la Culture, du Sport et du Tourisme s'efforcera de réviser "la loi relative à la promotion des films et contenus audiovisuels" en se penchant sur l'adoption d'un plafond du nombre des salles pour endiguer les pratiques (de concurrence) déloyales de l'industrie du film», a indiqué le ministère lors de la présentation de son plan de promotion de l'industrie cinématographique.

Actuellement, près de 80% des salles de cinéma du pays sont dominées par des multiplexes gérés par deux conglomérats, CJ et Lotte Group.

Cette emprise du marché a injustement permis à un film particulier, souvent celui à gros budget ou à un blockbuster hollywoodien distribué par des sociétés affiliées des géants du cinéma, d'occuper la majorité des écrans locaux, laissant derrière des films indépendants ou des long-métrages réalisés par des petits producteurs ou distributeurs.

La révision de la loi vise à mettre en place un plafond du nombre de salles où chaque film pourrait être diffusé simultanément de sorte que davantage de titres pourraient être présentés.

La loi révisée prévoit un plafond allant de 40 à 50% de l'ensemble des écrans du pays.

Selon le ministère de la Culture, le nombre de films qui occupaient plus de la moitié des salles en Corée du Sud dès leur sortie était de trois sur la période 2013-2015. Le chiffre a cependant augmenté jusqu'à 12 entre 2016 et 2018.

Dans le cadre du plan de développement de l'industrie du film, le ministère de la Culture envisage également d'établir un centre de coopération cinématographique entre la Corée du Sud et les pays membres de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (Asean).

A travers cette mesure, le ministère projette aussi de créer un fonds pour financer les projets créatifs de petits et moyens producteurs en vue de diversifier l'industrie locale du film.

Le ministre de la Culture Park Yang-woo a annoncé que son ministère continuerait à faire des efforts pour créer un environnement sain et diversifier l'industrie du cinéma.

Le vice-ministre de la Culture Kim Yong-sam présente le plan de promotion de l'industrie du film le lundi 14 octobre 2019 au complexe gouvernemental à Sejong.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page