Go to Contents Go to Navigation

Moon dévoile sa vision ambitieuse sur l'avenir automobile

Actualités 15.10.2019 à 17h28
Moon Jae-in

SEOUL, 15 oct. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a dévoilé ce mardi les stratégies ambitieuses de la Corée du Sud pour devenir leader mondial des futures technologies de la mobilité, avec un plan d'investissement de 2.200 milliards de wons (1,8 milliard de dollars) sur une période de 10 ans.

Moon a assisté à une cérémonie de déclaration des stratégies pour devenir leader mondial dans le développement des véhicules de technologie avancée, qui a eu lieu au centre de la recherche et du développement (R&D) Namyang de Hyundai Motor situé à Hwaseong dans la province du Gyeonggi.

«A l'ère des voitures de demain, nous n'avons plus besoin d'être suiveur. C'est parce que nous pouvons désormais partir du même point de départ», a-t-il dit lors de l'événement. «Nous avons enfin une chance de devenir leader technologique et non suiveur. Nous devons saisir cette opportunité.»

Il a noté que la Corée du Sud a prouvé sa puissance technologique pour ce qui est des véhicules électriques et hydrogènes, comme le montre un contrat d'exportation pour 1.600 camions alimentés à l'hydrogène en Suisse. La livraison commencera au premier semestre de l'année prochaine pour se terminer en 2025.

D'ailleurs, la Corée du Sud est dotée de la meilleure technologie au monde dans les secteurs des batteries, puces et des technologies de l'information.

«Si le réseau le plus rapide au monde est combiné avec cela, (la Corée du Sud) pourrait prendre la tête du secteur des voitures autonomes et dominer le marché des voitures du futur», a-t-il souligné. «Ce n'est pas qu'un rêve que les normes sud-coréennes deviennent les normes internationales.»

La Corée du Sud s'est classée au 7e rang en matière de part de marché, en produisant plus de 4 millions de véhicules en 2018.

La tournée de Moon à l'usine de Hyundai reflète la volonté du gouvernement de soutenir l'industrie des véhicules autonomes et écologiques.

La voiture de nouvelle génération a officiellement été désignée comme moteur de croissance potentiel avec les puces non-mémoires, la biosanté et l'économie hydrogène.

Les constructeurs automobiles sud-coréens verseraient quant à eux une somme de 60.000 milliards de wons dans le développement de la mobilité future au cours des 10 ans à venir.

Moon a dit que le gouvernement débloquerait un budget de 2.200 milliards de wons afin d'aider à accélérer la campagne.

«(Le gouvernement) proposera de développer les technologies liées à la voiture autonome et hydrogène en tant que normes internationales pour que la norme technologique sud-coréenne puisse devenir une norme internationale», a-t-il ajouté.

A cette fin, la Corée du Sud vise à augmenter la proportion des ventes des ces types de voitures jusqu'à 33% d'ici 2030, atteignant un taux de 10% de part de marché, selon le président.

Une fois atteint, a-t-il dit, cela contribuerait à réduire les émissions de gaz à effet de serre et les particules fines de 36% et 11%, respectivement, dans le pays.

«Deuxièmement, (la Corée du sud) serait la première dans le monde à commercialiser la voiture autonome», a dit le chef de l'Etat.

Il a également annoncé un projet de construction d'infrastructures essentielles pour les voitures autonomes sur les principales routes du pays d'ici 2024, à savoir les réseaux de communication sans fil, les cartes de haute précision 3D, un système de contrôle intégré et la signalisation routière.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page