Go to Contents Go to Navigation

Qualifications Mondial 2022 : l'équipe sud-coréenne revient de Pyongyang

Actualités 17.10.2019 à 09h40
Les joueurs de l'équipe nationale de football arrivent à l'aéroport international d'Incheon, à l'ouest de Séoul, le jeudi 17 octobre 2019, après le match de qualification pour la Coupe du monde 2022 contre la Corée du Nord.

INCHEON, 17 oct. (Yonhap) -- C'est incontestablement l'un des matchs disputés dans les conditions les plus étranges ces dernières années. L'entraîneur de l'équipe nationale de football Paulo Bento a évalué que son équipe aurait dû mieux faire contre la Corée du Nord dans le match de qualification pour la Coupe du monde 2022 à Pyongyang.

La Corée du Sud a fait match nul 0-0 contre la Corée du Nord à Pyongyang mardi dernier, dans le cadre de la deuxième phase des qualifications pour le Mondial 2022 du groupe H.

La rencontre a eu lieu à huis clos dans le stade Kim Il-sung, étant donné que le régime nord-coréen a refusé l'accès aux journalistes étrangers à cette très rare compétition entre les deux Corées dans la capitale du Nord.

«Ce n'était pas un bon match du tout. Nous n'avons pas fait ce que nous avions préparé», a déploré Bento devant les journalistes à l'aéroport international d'Incheon, à l'ouest de Séoul, lors de son arrivé avec son équipe après avoir fait escale à Pékin. «Nous n'avons pas eu une bonne première mi-temps en particulier, et les adversaires nous ont tenus en échec. Nous avons fait mieux dans la seconde moitié, mais il y a eu trop d'interruptions de jeu à cause de l'arbitre.»

Bento a estimé que les joueurs nord-coréens ont mené un match violent dès le début, ce qui a conduit l'arbitre à intervenir à plusieurs reprises. Les deux équipes ont ainsi chacune reçu deux cartons jaunes.

Le match était censé attirer 40.000 fans mais pour des raisons inconnues, la Corée du Nord a fermé les portes du stade à ses propres spectateurs.

«Dans le football, ce qui est plus important que la victoire, c'est le grand plaisir et la joie que procure le match», a ajouté Bento. «Mais nous n'avons pas le contrôle sur des situations comme cela. Nous avons juste essayé de faire de notre mieux dans ces circonstances.»

La Corée du Sud domine le groupe H avec sept points, ex-aequo avec le Nord, mais l'équipe sud-coréenne garde une large avance dans la différence de but, plus 10 contre plus 3 pour l'équipe nord-coréenne.

Les deux premières formations de chacun des huit groupes et les quatre meilleures au deuxième rang gagneront leur ticket pour la prochaine manche des qualifications régionales.

Le prochain match de la Corée du Sud dans le groupe H aura lieu au Liban en novembre.

L'entraîneur de l'équipe nationale de football Paulo Bento répond aux questions des journalistes à l'aéroport international d'Incheon, à l'ouest de Séoul, le jeudi 17 octobre 2019, après le match de qualification pour la Coupe du monde 2022 contre la Corée du Nord.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page