Go to Contents Go to Navigation

La Corée du Sud veut alléger les règlements sur les drones pour son économie

Actualités 17.10.2019 à 14h49

SEOUL, 17 oct. (Yonhap) -- La Corée du Sud cherche activement à assouplir les règlements relatifs aux drones, une manne économique évaluée à 21.000 milliards de wons (17,7 milliards de dollars) et capable de créer 174.000 emplois d'ici 2028, a fait savoir ce jeudi le ministère du Territoire, de l'Infrastructure et du Transport.

La feuille de route présentée aujourd'hui consiste à apporter des changements aux 35 règlements actuels liés aux drones et à modifier les lignes directrices de manière à stimuler la croissance industrielle tout en renforçant la sécurité publique, selon le ministère.

Cette mesure pourrait favoriser la production de drones commerciales avec une contribution estimée à 4.200 milliards de wons à l'économie nationale et la création de 16.000 nouveaux emplois grâce aux 16.900 milliards de wons et 158.000 postes générés par l'exploitation de ces appareils et la fourniture de divers services.

Le volume du marché mondial des drones est estimé à près de 3,2 milliards de dollars et se développe à un rythme rapide.

Les récentes mesures sont axées sur le mode, le lieu de vol et le transport par un drone, d'après le ministère.

D'ici 2025, une fois que la technologie sera mature, les drones civils sans pilote pourraient être autorisés à voler de façon entièrement autonome. Le drone de livraison portant un petit paquet devrait être utilisé dans les régions rurales dès 2022 et dans les régions urbaines dès 2025.

Actuellement, les drones peuvent survoler seulement des zones désignées à l'avance et presque désertes mais le vol dans les agglomérations serait autorisé à partir de 2025.

Afin de faciliter de tels changements, le gouvernement envisage de donner plus de liberté aux drones civiles autonomes pour utiliser des données et des images aériennes collectées durant leur vol, selon le ministère.

La feuille de route a indiqué qu'un système de gestion du trafic des drones serait aussi introduit en parallèle avec le réseau d'informations aéronautiques pour encadrer l'espace aérien des drones. Cela aidera à prévenir les accidents et permettra le déplacement des drones sans heurt. Le gouvernement codifiera également la demande de pilotage et l'enregistrement des drones pour la sécurité.

Avec ces changements, plusieurs nouveaux règlements verraient le jour. Par exemple, l'interdiction du vol dans les zones critiques telles que les aéroports et les centrales nucléaires pourrait être mise en place dans le but d'empêcher l'usage des drones à des fins malveillantes, a ajouté le ministère. Pour assurer la sécurité des habitants, des radars de détection des drones et des systèmes de brouillage seront mis au point.

«La feuille de route reflète le potentiel considérable de croissance que représentent les drones et met l'accent sur la volonté de l'Etat de répondre aux besoins de l'industrie», a fait savoir le ministère, en ajoutant qu'il ne s'agit pas de la version finale et que le plan est en continuelle évolution.

Drone taxi. (Photo d'archives Yonhap)

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page