Go to Contents Go to Navigation

Un 9ème cas de peste porcine africaine chez un sanglier sauvage identifié près de la frontière intercoréenne

Actualités 17.10.2019 à 19h24

SEOUL, 17 oct. (Yonhap) -- Deux sangliers sauvages trouvés morts près de la frontière avec la Corée du Nord ont testé positifs à la peste porcine africaine ce jeudi, ce qui porte à neuf le nombre de cas ayant touché des sangliers sauvages en Corée du Sud, selon l'Institut national de recherche environnementale du ministère de l'Environnement..

Les deux carcasses ont été trouvées hier dans les villes frontalières de Paju et Yeoncheon, selon l'institut.

«La zone où de nouveaux cas ont été découverts est proche de celle où des cas antérieurs ont été confirmés», a déclaré un responsable de l'institut, ajoutant que des clôtures électriques seront installées pour empêcher la propagation de la maladie.

La Corée du Sud a commencé à mobiliser des centaines de soldats et de civils pour chasser les sangliers sauvages près de la frontière afin de contenir la propagation de la maladie.

L'armée sud-coréenne a tué 126 sangliers sauvages dans les zones frontalières au cours d'une opération intensive de deux jours.

La Corée du Nord a signalé en mai à l'Organisation mondiale de la santé animale son premier foyer de la maladie dans une ferme près de sa frontière avec la Chine. On ne sait toujours pas comment le virus s'est propagé en Corée du Sud.

La Corée du Sud a confirmé 14 cas de peste porcine africaine dans des élevages porcins locaux depuis le 17 septembre, date à laquelle le pays a confirmé son premier cas de cette maladie dans un élevage situé près de la frontière avec la Corée du Nord. Jusqu'à présent, tous les cas signalés se sont produits dans des zones limitrophes du Nord.

Le virus n'est pas nocif pour l'homme mais provoque chez le porc une fièvre hémorragique qui est presque toujours mortelle. Il n'existe pas d'antidote ni de vaccin et le seul moyen connu de prévenir la propagation de la maladie est l'abattage massif du bétail atteint.

La Corée du Sud, quatrième plus gros consommateur de porc en Asie, a abattu et enterré plus de 150.000 porcs depuis le début de l'épidémie.

Un sanglier mort est découvert à Yeoncheon. (Photo fournie par le ministère de l'Environnement. Archivage et revente interdits)

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page