Go to Contents Go to Navigation

Le ministre des Finances table sur une croissance économique de 2-2,1% cette année

Actualités 20.10.2019 à 10h36
Le ministre de l'Economie et des Finances Hong Nam-ki. (Photo fournie par le ministère de l'Economie et des Finances. Revente et archivage interdits)
Le ministre de l'Economie et des Finances Hong Nam-ki rencontre des journalistes l'accompagnant lors de sa visite à Washington. (Photo fournie par le ministère de l'Economie et des Finances. Revente et archivage interdits)

WASHINGTON, 18 oct. (Yonhap) -- Le ministre de l'Economie et des Finances Hong Nam-ki a prévu vendredi que la croissance économique du pays serait abaissée à 2-2,1%, aux mêmes niveaux que les prévisions avancées par des organisations internationales.

«La croissance économique de cette année devrait être de l'ordre du même niveau que les prévisions de croissance annoncées par le Fonds monétaire international (FMI) et l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE)», a déclaré aux journalistes Hong qui cumule le poste de vice-Premier ministre de l'Economie, en marge de la réunion du groupe du G20 à Washington.

Plus tôt, le FMI a abaissé sa prévision de croissance de la Corée du Sud pour cette année à 2% par rapport à son estimation précédente de 2,6% sur fond de ralentissement de l'économie mondiale.

L'OCDE a également revu à la baisse sa projection de croissance pour l'économie sud-coréenne à 2,1%, après celle de 2,4% annoncée plus tôt, citant le ralentissement du commerce international.

Hong avait dit devant les députés que la Corée du Sud ne pourrait pas atteindre son objectif de croissance de 2,4%, tout en ajoutant que le gouvernement ne compte toutefois pas réviser à la baisse sa prévision de croissance.

Le ministre a également estimé que l'économie sud-coréenne croîtrait de 2,2-2,3% l'année prochaine, niveaux similaires aux prévisions établies par le FMI et l'OCDE.

«La prévision de croissance de l'année prochaine devrait être décidée après avoir partiellement tenu compte des prévisions du FMI et de l'OCDE», a expliqué Hong.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page