Go to Contents Go to Navigation

Examen de la demande de mandats d'arrêt dans une affaire de truquage présumé d'une émission TV

Hallyu 05.11.2019 à 16h57
(Photo fournie par Mnet. Revente et archivage interdits)

SEOUL, 05 nov. (Yonhap) -- La Cour centrale du district de Séoul a tenu ce mardi une audience pour décider de la délivrance ou non d'un mandat d'arrêt contre le producteur d'une émission d'audition de la chaîne câblée Mnet, baptisée «Produce X 101», soupçonné d'avoir truqué des votes.

Le tribunal se penche aussi sur l'éventualité d'arrêter trois responsables d'agence impliqués dans le scandale autour de ce programme qui consistait à sélectionner de futures idoles à travers un concours basé sur les votes de fans.

La police soupçonne que l'équipe de production a manipulé les résultats des votes par SMS pour inclure certains candidats dans les 11 vainqueurs pour former un groupe appelé X1.

Le Parquet a réclamé des mandats d'arrêt contre ces quatre personnes accusées de fraude pour avoir falsifié les résultats au profit de certains participants.

Les résultats ont été remis en question peu après la diffusion du dernier épisode de l'émission en juillet.

De nombreux fans ont émis des doutes sur les résultats comme certains candidats favoris qui ont été meilleurs tout au long de la saison ont été éliminés alors que d'autres ont atteint l'étape finale à la surprise générale.

Les fans en colère ont accusé l'émission d'avoir truqué le décompte du vote final, en évoquant des séquences numériques douteuses. Ils sont allés jusqu'à publier un communiqué et intenter une action judiciaire.

Le scandale a fait boule de neige et déclenché un enquête contre le producteur en chef du programme et des membres de l'équipe de production. La police a également perquisitionné les sièges de Mnet et cinq agences dont Starship Entertainment représentant deux des 11 membres de X1.

Malgré la controverse, les 11 vainqueurs ont fait leurs débuts en formant le boys band X1 à la fin d'août.

Mnet, qui est resté muet sur la question, a présenté des excuses officielles aujourd'hui.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page