Go to Contents Go to Navigation

L'envoyé nucléaire américain à Moscou pour une conférence sur la non-prolifération

International 07.11.2019 à 10h21
L'envoyé spécial américain pour le nucléaire nord-coréen Mark Lambert. (Photomontage)

WASHINGTON, 06 nov. (Yonhap) -- L'envoyé spécial américain pour le nucléaire nord-coréen, Mark Lambert, effectue actuellement une visite à Moscou pour discuter avec des officiels russes des moyens de démanteler le programme d'armes nucléaires du régime nord-coréen, a fait savoir mercredi le département d'Etat américain.

Lambert s'est rendu mercredi dans la capitale russe pour une visite jusqu'à samedi. Il assistera également à la conférence internationale sur la non-prolifération nucléaire à Moscou (MNC) durant son séjour, selon le porte-parole du département d'Etat.

La participation de Lambert à l'événement a été déjà rapporté par les médias, alimentant les spéculations sur une éventuelle rencontre entre l'officiel américain et Jo Chol-su, chef du département des affaires américaines du ministère nord-coréen des Affaires étrangères. Jo est arrivé mardi à Moscou pour assister aussi à la conférence.

Lambert «rencontrera des officiels russes afin de discuter des moyens de parvenir à la dénucléarisation complète et entièrement vérifiable de la Corée du Nord», a dit le porte-parole à l'agence de presse Yonhap. «Il rencontrera aussi des experts concernés et prendra part à la conférence sur la non-prolifération nucléaire.»

La rencontre entre Lambert et Jo, si elle a lieu, interviendrait alors que les deux pays ont fait peu de progrès dans les négociations sur la dénucléarisation du régime nord-coréen en échange d'un allègement des sanctions et d'une garantie de sécurité de la part des Etats-Unis.

La dernière série de négociations de niveau opérationnel en octobre en Suède s'est terminée sans aucun accord et Pyongyang continue à faire monter la pression sur Washington pour que ce dernier fasse une nouvelle proposition acceptable avant la fin de l'année.

La conférence sur la non-prolifération, organisée tous les deux ou trois ans par le Centre d'études sur l'énergie et la sécurité de la Russie, est une occasion pour les Etats-Unis et la Corée du Nord de mesurer leurs positions dans un climat de tension.

En 2017, Choe Son-hui, prédécesseur de Jo et actuel vice-ministre des Affaires étrangères, avait participé à la conférence.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page