Go to Contents Go to Navigation

Moon demande aux agences de presse de l'OANA de continuer à soutenir la paix en Corée

Sport/Culture 07.11.2019 à 18h48

SEOUL, 07 nov. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a demandé ce jeudi aux agences de presse de l'Asie-Pacifique de continuer à accorder leur attention et leur soutien au processus de paix en Corée, alors qu'il accueillait leurs représentants au bureau présidentiel.

«La paix dans la péninsule coréenne est le point de départ d'une communauté de coprospérité pour la paix», a déclaré Moon lors d'une réunion avec les responsables de 32 agences de presse de 28 pays.

Ces derniers se sont réunis à Séoul pour l'assemblée générale régulière de l'Organisation des agences de presse de l'Asie-Pacifique (OANA).

Moon a noté que les services de presse ont envoyé au monde entier des informations sur la campagne pour la paix, qui a commencé avec les Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang en 2018.

Le président Moon Jae-in s'exprime lors d'une réunion au bureau présidentiel avec des représentants de l'Organisation des agences de presse de l'Asie-Pacifique (OANA) le 7 novembre 2019.
Le président de l'OANA, Aslan Aslanov, lors d'une réunion avec le président Moon Jae-in au bureau présidentiel le 7 novembre 2019.
Des représentants des agences de presse de l'OANA posent pour une photo commémorative au bureau présidentiel le 7 novembre 2019.

Ils ont transmis des «scènes historiques», y compris trois sommets intercoréens l'année dernière, le passage du président américain Donald Trump de la ligne de démarcation militaire en Corée du Nord et une réunion trilatérale à Panmunjom à laquelle a participé Kim Jong-un, le dirigeant nord-coréen, a dit Moon.

«Il y a encore beaucoup d'obstacles à surmonter, mais (la paix) est la voie que (nous) devons suivre», a-t-il dit, non seulement pour la Corée et l'Asie de l'Est, mais aussi pour le monde entier. «Je crois que votre attention et votre soutien seront d'une grande aide pour écrire une nouvelle histoire de paix.»

Moon a déclaré qu'un accord sur le Partenariat économique régional global (RCEP), conclu à Bangkok plus tôt cette semaine au cours de son voyage en Thaïlande, représente une «occasion très importante» pour l'expansion du libre-échange dans la région et la co-prospérité.

«Il s'agit également d'une grande réussite en ce sens qu'il servira de tremplin vers un système commercial réciproque et ouvert, un développement économique sans faille et une communauté économique», a déclaré Moon.

Il est également conforme à l'esprit de prospérité centrée sur la personne que le gouvernement sud-coréen poursuit dans le cadre de la nouvelle politique Sud et de la nouvelle politique Nord, a-t-il ajouté. Moon a effectué une visite de trois jours dans la capitale thaïlandaise pour assister au sommet annuel de l'Asean plus Trois, ainsi qu'à une session du Sommet de l'Asie orientale et au sommet du RCEP.

Il a rappelé aux participants le projet de la Corée du Sud d'organiser un sommet commémoratif spécial avec l'Asean et un sommet avec les pays du Mékong à Busan à la fin du mois.

«Ce sera un événement significatif» pour discuter des moyens de développer radicalement les relations entre la Corée du Sud et ses futurs partenaires pour une croissance gagnant-gagnant, a-t-il ajouté.

En réponse, le président de l'OANA, Aslan Aslanov, a déclaré que la session de cette semaine est en cours sur le thème «Nouveaux défis pour le journalisme : innovation technologique et questions de fiabilité».

Il a dit qu'il était approprié de discuter de la question en Corée du Sud, qui est une puissance des TIC.

Aslanov, qui est également président du conseil d'administration d'AZERTAC, l'agence de presse nationale azerbaïdjanaise, a souligné l'impact négatif des fausses nouvelles et de la désinformation sur la valeur fondamentale du journalisme.

Il a souhaité le succès de l'initiative de paix du président sud-coréen, affirmant que la paix internationale est l'un des objectifs fondateurs de l'OANA.

Etaient également présents le PDG de l'agence de presse Yonhap, Cho Sung-boo, et des délégués de l'agence de presse chinoise Xinhua, de l'agence de presse japonaise Kyodo News et de l'agence de presse russe TASS.

Yonhap devrait présider l'OANA au cours des trois prochaines années. L'agence sera officiellement élue à la présidence vendredi.

En tant qu'agence de presse de premier plan en Corée du Sud, a dit Cho, Yonhap fera de son mieux pour faire connaître les efforts du gouvernement en faveur de la paix et de l'harmonie dans la région via ses agences de presse partenaires.

Il a ajouté que Yonhap se concentrera également sur la «diplomatie des médias» en tant que président de l'OANA à travers l'échange de nouvelles avec ses homologues de l'Asie-Pacifique.

Les membres de l'OANA chercheront à adopter la «Déclaration de Séoul 2019» à l'issue de la conférence de vendredi, qui porte sur leur engagement à «soutenir activement» la dénucléarisation et la paix permanente dans la péninsule, a ajouté Cho.

L'OANA, qui a été créée en 1961 à l'initiative de l'Unesco pour promouvoir les échanges d'informations régionales, tient son assemblée générale tous les trois ans. Au total, 43 agences de presse de 35 pays d'Asie-Pacifique sont membres de l'organisation.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page