Go to Contents Go to Navigation

Pentagone : l'exercice aérien Corée du Sud-Etats-Unis sera réduit

International 08.11.2019 à 09h43
L'exercice aérien combiné Vigilant Ace. (Photo fournie par l'armée de l'air sud-coréenne. Revente et archivage interdits)

WASHINGTON, 07 nov. (Yonhap) -- La Corée du Sud et les Etats-Unis effectueront un exercice aérien combiné à une échelle réduite plus tard ce mois-ci, a fait savoir jeudi le département de la Défense.

Le vice-directeur de l'état-major américain, le vice-amiral William Byrne, a déclaré lors d'un point de presse que l'exercice aérien combiné serait d'une taille plus petite que l'exercice Vigilant Ace qui a été suspendu l'année dernière dans le but de soutenir les efforts diplomatiques destinés à dénucléariser la Corée du Nord.

Une source du gouvernement sud-coréen a dévoilé le plan plus tôt, provoquant l'ire du Nord qui considère tous les exercices des alliés comme des «répétitions d'invasion» indépendamment de leur taille.

«Le plus important pour nous dans le théâtre coréen est de maintenir l'état de préparation, être prêts à "combattre cette nuit"», a souligné Byrne en faisant référence au slogan des alliés. «Il y a un an, nous avons annulé l'exercice Vigilant Ace et cela était basé sur l'environnement sur la péninsule coréenne à l'époque. Cette année, nous allons mener un exercice de vol combiné.»

Les alliés ont suspendu ou mené à une taille réduite plusieurs exercices l'année dernière dans le sillage du premier sommet entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un qui s'est tenu en juin 2018 à Singapour.

Les deux dirigeants ont conclu un accord pour «œuvrer» à la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne en échange de garanties de sécurité de la part des Etats-Unis mais il y a eu peu de progrès dans les négociations entre groupes de travail des deux pays.

«Je ne vais pas parler de nombres spécifiques de forces, nombres spécifiques d'avions mais c'est une échelle réduite par rapport aux précédents exercices Vigilant Ace», a fait remarquer Byrne. «Mais il répondra à toutes les exigences des armées de l'air de la ROK et des Etats-Unis pour assurer l'état de préparation.» ROK est le sigle du nom officiel en anglais de la Corée du Sud.

Le commandant en chef des Forces américaines en Corée du Sud (USFK), le général Robert Abrams, et son homologue sud-coréen seront chargés de s'assurer que les alliés effectuent le bon nombre et le bon type d'exercices combinés dans le but de maintenir l'état de préparation «tout en permettant à nos diplomates d'avoir une marge de manœuvre pour continuer les négociations avec la Corée du Nord», a ajouté Byrne.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page