Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul et l'UNOCHA discutent des besoins humanitaires dans le monde

Actualités 11.11.2019 à 19h56

SEOUL, 11 nov. (Yonhap) -- La Corée du Sud et le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU (UNOCHA) ont discuté ce lundi à Séoul de la coopération en vue de répondre aux besoins humanitaires en Syrie, au Venezuela et dans d'autres pays touchés par des conflits, a déclaré le ministère des Affaires étrangères.

Oh Hyun-joo, directeur général du Bureau de la coopération au développement du ministère, et Ursula Mueller, sous-secrétaire générale de l'UNOCHA, ont dirigé la réunion annuelle pour partager leurs priorités politiques.

Au cours de ces quatrièmes pourparlers, Séoul a expliqué sa décision de s'associer au Grand Bargain, un accord entre les principaux donateurs et organisations humanitaires internationaux pour améliorer l'efficacité et l'efficience des actions humanitaires.

Elle a également souligné la révision par Séoul, en juin, de sa stratégie d'aide humanitaire à l'étranger afin d'améliorer l'efficacité de ses programmes, de continuer à étendre ses activités et de renforcer sa coopération avec divers organismes d'aide.

L'agence de l'ONU a noté que la Corée du Sud a régulièrement augmenté son aide pour faire face à diverses crises humanitaires en Syrie, en Irak, en Afghanistan, au Yémen et dans d'autres pays ces dernières années, a indiqué le ministère.

Les deux parties ont également réaffirmé l'importance du Fonds central d'intervention pour les urgences humanitaires, un fonds humanitaire géré par l'UNOCHA, pour soutenir la Corée du Nord, le Bangladesh, le Burkina Faso et d'autres pays qui souffrent d'un manque de soutien extérieur.

La Corée du Sud et l'agence des Nations unies ont tenu de telles consultations en 2015, 2017 et l'année dernière.

Des représentants de la Corée du Sud et du Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU tiennent des consultations politiques à Séoul le 11 novembre 2019. (Photo fournie par le ministère des Affaires étrangères. Archivage et revente interdits)

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page