Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Le consortium HDC, soumissionnaire privilégié pour le rachat d'Asiana Airlines

Actualités 12.11.2019 à 16h20

SEOUL, 12 nov. (Yonhap) -- Un consortium dirigé par HDC Hyundai Development Co. a été désigné soumissionnaire privilégié dans la course pour acquérir Asiana Airlines Inc., a fait savoir mardi Kumho Industrial Co.

La maison mère, le groupe Kumho Asiana, a mis en vente Asiana Airlines en avril dernier et cherche à vendre une participation de 31% dans Asiana Airlines et les six filiales de la compagnie aérienne, y compris celles à bas coûts, Air Busan et Air Seoul Inc., dans le cadre de ses efforts de restructuration.

Les parts d'Asiana sont détenues par Kumho Industrial, filiale de Kumho Asiana qui est le 28e conglomérat du pays en termes d'actifs.

«Nous avons choisi le consortium HDC-Mirae Asset Daewoo parmi les trois consortiums qui ont soumis une offre finale pour les parts d'Asiana, car il a été analysé comme l'acheteur le plus qualifié pour remettre les activités d'Asiana sur la bonne voie et assurer sa compétitivité à moyen et long termes», a déclaré Kumho Industrial dans un communiqué.

Le processus de vente des parts consistera principalement à rembourser des dettes et à investir dans de nouvelles activités, a-t-il indiqué.

(LEAD) Le consortium HDC, soumissionnaire privilégié pour le rachat d'Asiana Airlines - 1
(Photo d'archives Yonhap)

HDC a déclaré que l'acquisition d'Asiana Airlines aiderait à diversifier son portefeuille d'activités, allant actuellement des hôtels à des magasins hors taxes, en passant par la construction.

Les deux autres candidats sont le consortium formé par le groupe Aekyung, conglomérat couvrant des activités d'aviation et de cosmétiques, et Stone Bridge Capital et le consortium établi entre Korea Corporate Governance Improvement (KCGI) et BankerStreet, un fonds de placement privé.

La valeur de la participation de 31% dans Asiana était de 400 milliards de wons (343 millions de dollars) au prix de clôture de l'action hier, 5.830 wons. Cependant, des analystes estiment que la vente des parts pourrait dépasser 2.000 milliards de wons si la prime de gestion et la valeur des nouvelles actions qui seront émises sont prises en compte.

HDC et Aekyung auraient proposé respectivement environ 2.400 milliards de wons (2,1 milliards de dollars) et moins de 2.000 milliards de wons comme prix d'acquisition pour la deuxième plus grande compagnie aérienne du pays après Korean Air Lines Co.

Le prix de l'action Asiana Airlines à la clôture d'aujourd'hui a marqué un bond de 12,86% à 6.580 wons par rapport à hier.

Lors du premier appel d'offres qui a eu lieu en septembre, Aekyung, le consortium HDC-Mirae, KCGI et Stone Bridge Capital ont intégré la liste des finalistes. Le mois dernier, Aekyung et Stone Bridge ont formé un consortium et KCGI s'est associé avec BankerStreet.

En 2018, Asiana Airlines et son principal créancier, la Korea Development Bank (KDB), ont signé un contrat demandant à la compagnie aérienne d'assurer des liquidités en vendant des actifs et par d'autres moyens.

Au cours de la période janvier-juin, la perte nette de la compagnie aérienne a augmenté à 292 milliards de wons, contre 43 milliards de wons un an plus tôt, en raison de la faiblesse de la devise coréenne face au dollar. Un won faible accroît non seulement la valeur des dettes libellées en dollars, une fois converties en devise locale, mais aussi les coûts.

En juin, Asiana Airlines devait un total de 2.700 milliards de wons à des institutions financières, dont 500 milliards de wons de prêts arriveront à échéance fin décembre.

Asiana Airlines prévoit de publier ce jeudi ses résultats financiers pour la période janvier-septembre.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page