Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Washington maintiendra le niveau actuel de l'USFK, selon le ministère de la Défense

Actualités 21.11.2019 à 17h46
Le secrétaire américain à la Défense, Mark Esper. (Reuters=Yonhap)

SEOUL, 21 nov. (Yonhap) -- Le secrétaire américain à la Défense, Mark Esper, a dit ce jeudi n'avoir entendu parler d'aucun projet de retrait de certaines troupes américaines de la Corée du Sud à moins que Séoul n'augmente considérablement sa contribution pour maintenir les soldats américains sur son sol, a rapporté Reuters.

Esper a fait ces remarques lors de son voyage au Vietnam où des journaliste du quotidien sud-coréen Chosun Ilbo ont posé des questions sur un éventuel retrait des troupes en cas de refus par Séoul d'augmenter la contribution à 5 milliards de dollars par an pour le maintien de l'USFK.

«Je n'en ai pas entendu parler», a répondu Esper selon le rapport de Reuters.

«Je lis souvent des articles des médias qui sont faux, incorrects ou exagérés», a-t-il dit.

«Nous n'intimidons pas les alliés à ce sujet. C'est une négociation.»

Les négociations sont en cours entre les deux alliés pour renouveler l'Accord sur les mesures spéciales (SMA), stipulant leur contribution financière au maintien des 28.500 soldats américains sur la péninsule. Ce mardi, les deux parties ont coupé court à leur dernière série de discussions, Washington demandant une énorme hausse de paiement à Séoul avec l'inclusion d'un nouvel article dans l'accord.

Le ministère sud-coréen de la Défense a souligné l'engagement des Etats-Unis pour maintenir le niveau actuel du personnel de l'USFK en Corée du Sud lors d'une réunion annuelle des ministres de la Défense tenue la semaine dernière.

«Nous sommes bien au courant des rapports, mais ce n'est pas la position officielle du gouvernement américain», a dit le colonel Roh Jae-cheon, porte-parole adjoint du ministère, lors d'un point de presse régulier.

En se basant sur le communiqué conjoint adopté à l'issue de la 51e Réunion consultative sur la sécurité (SCM) entre le secrétaire américain à la Défense, Mark Esper, et le ministre de la Défense Jeong Kyeong-doo, vendredi dernier à Séoul, le porte-parole a réaffirmé l'intention de Washington de maintenir son armée sur la péninsule coréenne.

«Les deux pays partagent une notion solide concernant leur rôle et leur importance pour la paix et la stabilité de la péninsule coréenne et de l'Asie du Nord-Est», a-t-il ajouté.

Selon l'article 7 de la déclaration conjointe, «le ministre et le secrétaire ont noté que les Forces américaines en république de Corée (ROK) ont joué un rôle crucial dans le maintien de la paix et la stabilité sur la péninsule coréenne au cours des 66 dernières années, et réaffirmé que l'USFK continuerait à jouer un rôle important pour prévenir les conflits armés dans la région et promouvoir la paix et la stabilité de l'Asie du Nord-Est».

«Compte tenu de l'environnement sécuritaire actuel, le secrétaire a aussi réaffirmé son engagement pour maintenir le niveau actuel du personnel de l'USFK en Corée du Sud et renforcer l'état de préparation au combat», est-il également indiqué.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page