Go to Contents Go to Navigation

(Interview Yonhap) Le Premier ministre malaisien salue la nouvelle politique Sud de Séoul

Interviews 26.11.2019 à 11h10
Premier ministre malaisien

BUSAN, 26 nov. (Yonhap) -- Le Premier ministre malaisien Mahathir Mohamad a fait part ce mardi de ses attentes à propos du sommet spécial entre la Corée du Sud et l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (Asean), en soulignant qu'ils peuvent développer davantage de partenariats gagnant-gagnant.

«Nous saluons la politique tournée vers le sud de la Corée», a-t-il déclaré dans une interview exclusive accordée à l'agence de presse Yonhap et à la chaîne d'information en continu Yonhap News TV au cours de son séjour à Busan pour le sommet commémoratif Asean-république de Corée.

Il faisait référence à la nouvelle politique Sud de l'administration Moon Jae-in destinée à renforcer les relations stratégiques de Séoul avec l'Asean.

Mahathir a souligné que la Corée du Sud n'était plus comme avant et a réalisé des progrès formidables, notamment en termes de technologies.

«Il est donc important que l'Asean développe de bonnes relations avec la Corée (du Sud) car nous pouvons bénéficier de votre expérience et de votre manière de faire les choses, ainsi que d'investissements de la part de la Corée», a-t-il indiqué.

Il a souligné que la Malaisie était «très appropriée pour collaborer avec la Corée» compte tenu des ressources humaines anglophones de son pays et de la stabilité politique.

En faisant preuve de pragmatisme diplomatique, le Premier ministre a également indiqué que son pays était en contact aussi avec la Corée du Nord.

Le pays d'Asie du Sud-Est prépare la réouverture de son ambassade à Pyongyang, partiellement fermée depuis l'assassinat de Kim Jong-nam, demi-frère du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, à l'aéroport international de Kuala Lumpur en février 2017.

«Nous souhaitons être amicaux avec tous les pays du monde. Même la Corée du Nord peut nous fournir des échanges. Nous n'aimons pas la confrontation», a-t-il noté.

Il a décrit les dires selon lesquels le gouvernement nord-coréen serait derrière l'assassinat comme des «soupçons», en ajoutant que cela n'affecte pas la sécurité de la Malaisie.

«Il est donc désormais temps de retrouver des relations normales entre la Malaisie et la Corée du Nord», a-t-il affirmé au cours de son interview qui s'est déroulée dans sa chambre d'hôtel à Busan.

A propos du moment exact, Mahathir a dit : «Nous sommes en train de les rencontrer et nous sommes en train de parler avec eux.»

Des officiels nord-coréens projettent de se rendre en Malaisie. «Nous allons discuter avec eux à un moment qui nous est approprié pour ouvrir l'ambassade», a-t-il ajouté.

Il a toutefois noté que son gouvernement «fera plus attention» pour s'assurer que les affaires intérieures des autres pays ne se répercutent sur son pays.

Il a réaffirmé son soutien à l'initiative de paix régionale de Moon.

«J'apprécie l'idée de Moon. Il est en train de réaliser des progrès», a-t-il estimé.

Cela dit, la communauté internationale ne doit pas adopter une attitude appelant la Corée du Nord à «tout faire» avant d'alléger les sanctions.

Le dirigeant âgé de 94 ans est arrivé dans la ville portuaire dimanche dernier. A son arrivée, il n'a pas tardé à visiter Korea Aerospace Industries (KAI), société spécialisée dans l'aéronautique et la défense. Il compte aussi se rendre à Hyundai Rotem.

Interrogé sur son programme, il a dit que la Malaisie recherchait des partenaires convenables pour l'approvisionnement en armes nécessaires à sa propre défense et sécurité.

Il s'est montré prudent quant au plan de Séoul de conclure un accord de libre-échange (ALE) avec la Malaisie.

«Un ALE est toujours bon mais nous devons comprendre les faiblesses et atouts des pays impliqués», a-t-il fait remarquer, en ajoutant que la force industrielle malaisienne est encore balbutiante.

Concernant le conflit entre Séoul et Tokyo autour de leur histoire, il a suggéré des efforts orientés vers le futur pour résoudre les confrontations en s'appuyant sur ce qui peut contribuer à leur croissance et développement.

Il se dirigera vers Séoul après avoir assisté au sommet. Il tiendra jeudi un sommet bilatéral avec Moon à Cheong Wa Dae.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page