Go to Contents Go to Navigation

La Première dame visite une exposition sur le bouddhisme avec ses homologues du Mékong

Sport/Culture 27.11.2019 à 19h13

BUSAN, 27 nov. (Yonhap) -- La Première dame sud-coréenne Kim Jung-sook a visité ce mercredi à Busan avec ses homologues de trois pays du Mékong une exposition spéciale présentant des statues en pierre d'un saint bouddhiste.

Les épouses des dirigeants laotien, thaïlandais et vietnamien ont accompagné Kim lors de cette visite.

Des statues d'Arhat, qui dateraient de la dynastie Goryeo (918-1392), ont été découvertes en mai 2001 dans un temple à Yeongwol, à 204 km à l'est de Séoul. Plus de 300 statues du saint bouddhiste ont été découvertes.

Kim et les autres Premières dames accompagnent à Busan leurs conjoints au sommet entre la Corée du Sud et les pays membres de l'Asean et au premier sommet entre la Corée du Sud et cinq pays du Mékong.

«L'exposition montre des gens qui recherchent l'éveil spirituel dans leur vie quotidienne», a dit Kim. «Comme ce sentiment est partagé par les Sud-Coréens, je voudrais aussi le partager avec les pays du Mékong, où beaucoup de gens pratiquent le bouddhisme.»

Les Premières dames des nations du Mékong se sont dites impressionnées par les statues aux sourires paisibles.

Après avoir visité l'exposition, Kim et ses homologues ont assisté à un spectacle de danse bouddhiste.

La Première dame Kim Jung-sook (2ème à partir de la droite) et ses homologues du Laos, du Vietnam et de Thaïlande visitent une exposition présentant des statues en pierre d'un saint bouddhiste dans un musée à Busan, le 27 novembre 2019.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page