Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Le chef de la diplomatie chinoise attendu la semaine prochaine à Séoul

International 28.11.2019 à 20h13

SEOUL, 28 nov. (Yonhap) -- Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi viendra mercredi prochain à Séoul pour discuter avec son homologue sud-coréenne Kang Kyung-wha des relations bilatérales et d'une variété de questions régionales et internationales, a fait savoir ce jeudi le ministère des Affaires étrangères à Séoul.

Sa visite de deux jours a été programmée suite à une invitation de Kang à l'approche du sommet trilatéral entre la Corée du Sud, la Chine et le Japon qui devrait avoir lieu à Chengdu, en Chine, vers la fin du mois prochain.

Ce qui serait le premier voyage de Wang en Corée du Sud depuis mars 2015 est vu comme un signe de l'amélioration des relations entre Séoul et Pékin après une période de friction causée par l'installation d'un système de défense antimissile américain en Corée du Sud, le THAAD, et les représailles économiques de Pékin qui ont suivi.

Kang et Wang se rencontreront mercredi prochain et leurs discussions devraient se focaliser sur les préparations du sommet envisagé entre le président Moon Jae-in, le président chinois Xi Jinping et le Premier ministre japonais Shinzo Abe, ainsi que sur les efforts destinés à dénucléariser la Corée du Nord.

Ils pourraient aussi aborder l'éventuelle visite de Xi en Corée du Sud. Séoul cherche à programmer un déplacement dans le pays suite à la visite de Moon à Pékin en décembre 2017. Le chef d'Etat chinois a effectué une visite à Séoul en juillet 2014.

«Nous nous attendons à ce que son voyage cette fois-ci soit l'occasion de consolider davantage le partenariat stratégique entre les deux pays en renforçant la communication entre autorités diplomatiques pour un nouveau développement des relations bilatérales», a dit le ministère dans un communiqué de presse.

Le ministère chinois des Affaires étrangères a annoncé la visite de Wang à Séoul, précisant que les deux ministres discuteront des liens bilatéraux et de questions d'intérêt mutuel.

La dernière visite de Wang à Séoul remonte à mars 2015, à l'occasion d'une réunion trilatérale avec ses homologues sud-coréen et japonais de l'époque.

Dans l'espoir d'améliorer ses liens avec Pékin, Séoul a déclaré en 2017 qu'il ne déploierait pas d'autres systèmes THAAD, ne participerait pas à un programme mondial de défense antimissile dirigé par les Etats-Unis et ne signerait pas un éventuel accord trilatéral d'alliance militaire avec les Etats-Unis et le Japon.

Les tensions entre Séoul et Pékin n'ont toutefois pas encore été pleinement réglées.

La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha échange une poignée de main avec son homologue chinois Wang Yi à l'hôtel Centara Grand à Bangkok, en Thaïlande, le jeudi 1er août 2019.

lsr@yna.co.kr

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page