Go to Contents Go to Navigation

Séoul réfléchit à réparer de vieilles installations au mont Kumgang

Corée du Nord 29.11.2019 à 15h04

SEOUL, 29 nov. (Yonhap) -- La Corée du Sud envisage de réparer des installations qu'elle a construites dans la station de villégiature du mont Kumgang, sur la côte est de la Corée du Nord, alors que Pyongyang a menacé de mettre fin au programme touristique conjoint depuis longtemps suspendu, a annoncé ce vendredi le ministère de l'Unification.

Le mois dernier, le Nord a demandé au Sud de retirer toutes ses installations de la station balnéaire pittoresque, affirmant qu'elle créera sa propre zone touristique internationale.

Notant que les deux Corées sont très éloignées l'une de l'autre sur le sujet, le porte-parole adjoint du ministère des Affaires étrangères, Kim Eun-han, a déclaré que le gouvernement envisageait actuellement de réparer de vieilles installations, comme celles du port de Kosong, près de la station de montagne, afin de reprendre le projet.

Le port de Kosong faisait partie des zones qui ont été inspectées par le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un lors de sa visite dans la zone touristique du mont Kumgang le mois dernier. Celui-ci avait ordonné le retrait de toutes les installations «à l'apparence désagréable» du Sud.

«Nous sommes en étroite consultation avec les opérateurs économiques à propos de cette idée», a déclaré le porte-parole adjoint lors d'un point de presse régulier.

Il reste toutefois à savoir si Pyongyang acceptera la proposition.

Suite à l'ordre de Kim, la Corée du Sud a tenu à avoir des pourparlers en face à face pour résoudre le problème par le dialogue, mais le pays communiste lui a adressé un ultimatum plus tôt ce mois-ci en avertissant qu'il prendra des mesures pour démolir les bâtiments si Séoul ne le fait pas lui-même.

Lancé en 1998, le programme de visites du mont Kumgang était considéré comme un symbole essentiel de la réconciliation intercoréenne et de la coopération économique jusqu'à sa suspension en 2008 après qu'une touriste sud-coréenne soit tombée sous les balles d'un soldat nord-coréen près du lieu de villégiature pour avoir soi-disant pénétré dans une zone interdite. Environ 2 millions de touristes ont visité la montagne pendant le déroulement du programme.

Ces photos publiées par l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) montrent la zone touristique du mont Kumgang, sur la côte est de la Corée du Nord, où le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a effectué une inspection. Kim a ordonné le retrait de toutes les installations construites par la Corée du Sud dans cette zone, qui ont été conjointement exploitées par les deux Corées dans le passé, selon la KCNA. (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page