Go to Contents Go to Navigation

Un avion militaire chinois pénètre 3 fois dans la KADIZ

International 29.11.2019 à 17h19

SEOUL, 29 nov. (Yonhap) -- Un avion militaire chinois est entré ce vendredi trois fois dans la zone d'identification de défense aérienne de la Corée (KADIZ), a fait savoir le Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS). Les forces aériennes ont tout de suite déployé des chasseurs pour le repousser.

L'aéronef, présumé être un avion de surveillance Y-9, a pénétré dans la KADIZ à 10h05 par la région d'Ieodo, un rocher submergé au sud de l'île de Jeju, et est ressorti de la zone à 10h53. L'avion y est retourné ensuite à deux reprises avant son dernier retrait à 13h36.

Un pays désigne une zone d'identification de défense aérienne pour détecter préalablement les éventuels rapprochements d'avions militaires étrangers de son espace aérien. Même si la zone ne fait pas partie de l'espace aérien du pays, tout avion étranger est tenu de faire une notification préalable avant de se rapprocher dans le respect de la coutume internationale.

«Lorsque l'avion militaire chinois est entré dans la KADIZ, il n'y a pas eu de violation de l'espace aérien de la république de Corée», a affirmé un officiel du JCS.

«En déployant nos avions de combat, notre armée a pris des mesures tactiques normales pour être prête à toute circonstance accidentelle lorsqu'il est entré dans la zone», a ajouté l'officiel.

Cette intrusion est intervenue avant la visite du ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi à Séoul la semaine prochaine, une démarche perçue comme un signe d'amélioration des liens entre Séoul et Pékin suite à une période de gel du fait de l'installation d'un système de défense antimissile à haute altitude américain THAAD en Corée du Sud.

Les avions chinois auraient violé la KADIZ cette année plus de 20 fois.

Les experts estiment que les avions étrangers entrent intentionnellement dans la KADIZ pour collecter des informations sur les fréquences des radars militaires qui sont nécessaires pour perturber leurs opérations en cas de conflit ou pour tester leur état de défense.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page