Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Mont Kumgang : Séoul estime que des installations doivent être réparées

National 02.12.2019 à 15h33
Le ministre de l'Unification Kim Yeon-chul prend la parole lors d'un forum organisé par le Kwanhun Club, une association de journalistes, au Centre de presse situé dans le quartier de Gwanghwamun à Séoul, le lundi 2 décembre 2019.

SEOUL, 02 déc. (Yonhap) -- La Corée du Sud pense qu'il est nécessaire de réparer certaines installations abandonnées depuis longtemps au mont Kumgang, a indiqué ce lundi le ministre de l'Unification Kim Yeon-chul après un rapport de média selon lequel Séoul aurait déjà fait part de son intention de détruire ses installations en réponse à la demande de Pyongyang.

Le Kyunghyang Shinmun, quotidien sud-coréen, a aussi rapporté que Séoul aurait proposé au régime nord-coréen, en contrepartie de l'acceptation de sa demande de destruction d'installations, de développer conjointement une nouvelle zone touristique dans la région côtière de Wonsan-Kalma, sur la côte est de la Corée du Nord.

Le ministre n'a ni confirmé ni nié ce rapport, mais il a mentionné la nécessité de réparer des installations au mont Kumgang qui sont à l'abandon depuis que le programme touristique a été suspendu en 2008.

«Lors du processus de mise en œuvre du programme touristique au mont Kumgang, nous avons utilisé des conteneurs comme logements temporaires. Il reste actuellement environ 340 conteneurs sur le site», a précisé Kim.

«Depuis la suspension (du programme touristique), ils ont été laissés sans surveillance», a-t-il dit, en ajoutant que les opérateurs de ces installations ont aussi partagé la nécessité de les réparer.

Pyongyang a demandé à Séoul de démolir toutes les installations sud-coréennes sur le site, en disant qu'il construirait une nouvelle zone touristique internationale à sa propre manière. Il a aussi menacé de les détruire unilatéralement si Séoul ne prend pas de mesure.

Cette demande est considérée comme une expression de la frustration de Pyongyang face à la faible possibilité de reprise des projets intercoréens en raison des sanctions internationales imposées à son encontre. Le tourisme au mont Kumgang constituait une rare source de devises jusqu'à son arrêt par le régime communiste.

Le ministre a appelé la Corée du Nord à respecter son engagement de normaliser le programme touristique intercoréen au mont Kumgang, suspendu depuis longtemps, en disant qu'il pourrait servir de fondement aux échanges et à la coopération «durables» entre les deux côtés.

«Le Sud et le Nord sont convenus durant le sommet de septembre de l'année dernière de normaliser le tourisme au mont Kumgang quand les conditions seront remplies», a dit Kim en faisant référence à l'accord signé entre le président Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un lors de leur troisième sommet à Pyongyang en septembre 2018.

«L'accord reste toujours valable», a-t-il dit. «Je souhaite que le Sud et le Nord puissent régler cette question et jeter les bases pour des échanges et coopérations durables»

Lancé en 1998, le programme touristique était considéré comme un symbole de la réconciliation et de la coopération économique entre les deux Corées. Il a attiré près de 2 millions de visiteurs jusqu'à son arrêt en 2008 suite à la mort d'une touriste sud-coréenne tombée sous les balles d'un soldat nord-coréen.

Depuis la demande du Nord de détruire les installations sud-coréennes, Séoul cherche à avoir un dialogue en tête à tête et envoyer une délégation pour faire un état des lieux mais Pyongyang a refusé ces propositions en insistant vouloir des échanges par écrit.

Le ministre a aussi dit qu'il existait encore «plusieurs domaines» où les deux Corées pourraient coopérer de manière mutuellement bénéfique, malgré les conditions difficiles, en appelant la Corée du Nord à répondre aux propositions de Séoul pour de telles coopérations.

Il a aussi indiqué qu'il était très important de trouver un élargissement pour un «rôle indépendant» des deux Corées, en ajoutant que les relations intercoréennes renforcées pourraient également contribuer à un «tournant irréversible» dans les relations entre le Nord et les Etats-Unis.

«Les situations autour de la péninsule coréenne deviennent trop compliquées pour anticiper», a dit le ministre. «Afin d'assurer les prévisions, il est important de gérer les relations intercoréennes de façon stable.»

Des conteneurs sur le site touristique du mont Kumgang. (Photo fournie par le ministère de l'Unification. Revente et archivage interdits)

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page