Go to Contents Go to Navigation

L'Assemblée nationale dépasse le délai légal pour l'adoption du projet de loi budgétaire

National 02.12.2019 à 22h44

SEOUL, 02 déc. (Yonhap) -- L'Assemblée nationale n'a pas voté à temps le projet de loi sur le budget 2020 du gouvernement, dans un contexte de tensions accrues entre les principaux partis.

Le 2 décembre était la date limite légale pour que les députés adoptent la proposition budgétaire record de 513.500 milliards de wons (435 milliards de dollars) du gouvernement.

Le Parlement n'a pas respecté l'échéance ce lundi, pour la cinquième année consécutive, le parti au pouvoir et l'opposition étant toujours en désaccord sur nombre de projets de loi.

Le principal parti d'opposition, le Parti Liberté Corée (PLC), a menacé vendredi de faire de l'obstruction parlementaire. Ce dernier cherche à bloquer un vote parlementaire sur les projets de loi de réforme électorale et de réorganisation du Parquet.

Les projets de loi de réforme du Parquet, qui visent à créer une unité indépendante chargée d'enquêter sur la corruption des hauts fonctionnaires et de donner davantage de pouvoirs d'enquête à la police, devraient être renvoyés en séance plénière mardi.

Le Parti Démocrate (PD), au pouvoir, envisage d'unir ses efforts à ceux de quatre partis mineurs pour remettre sur les rails la session ordinaire du Parlement, qui est au point mort. La session de 100 jours se terminera le 10 décembre.

«A moins que le PLC ne promette de retirer son obstructionnisme et de normaliser le Parlement, nous traiterons la proposition de budget du gouvernement et les projets de loi liés à la vie des gens en coopération avec les autres partis d'opposition d'ici la fin de la session ordinaire», a déclaré le président du PD Lee Hae-chan lors d'une réunion du parti.

Une pièce maîtresse du plan de dépenses est l'affectation de 24.100 milliards de wons à la recherche et au développement (R&D) afin de contrer les répercussions de la restriction des exportations japonaises contre la Corée du Sud.

Le président de l'Assemblée nationale, Moon Hee-sang, a regretté que le Parlement n'ait pas respecté le délai imparti et a appelé les partis rivaux à adopter la proposition budgétaire le plus rapidement possible.

«Le parti au pouvoir et les partis d'opposition devraient être alertés par la sombre situation économique. Le projet de loi budgétaire devrait être adopté le plus tôt possible», a-t-il dit.

En vertu de la loi, la proposition budgétaire du gouvernement est automatiquement envoyée en séance plénière dans sa forme originale le 1er décembre si le Parlement ne termine pas son examen du budget avant novembre.

Les chefs des partis politiques fixeront ensuite la taille du budget par le biais de négociations.

L'Assemblée nationale dépasse le délai légal pour l'adoption du projet de loi budgétaire - 1

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page