Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Pyongyang rappelle à Washington que la date butoir se rapproche

Corée du Nord 03.12.2019 à 16h17
Réunion Corée du Nord-Etats-Unis

SEOUL, 03 déc. (Yonhap) -- La Corée du Nord a souligné ce mardi que l'échéance fixée à la fin de l'année approchait pour que les Etats-Unis présentent une nouvelle proposition dans leurs négociations sur le nucléaire, avertissant que c'est à Washington de décider quel «cadeau de Noël» il veut obtenir.

Le vice-ministre nord-coréen des Affaires étrangères, Ri Thae-song, a lancé cet avertissement, soulignant que Pyongyang avait fait de son mieux «pour ne pas revenir en arrière sur les mesures importantes qu'il avait prises», faisant référence à un moratoire sur les essais de missiles nucléaires et à longue portée ainsi qu'à d'autres mesures prises pour démontrer son engagement en faveur de la dénucléarisation.

L'avertissement signifie apparemment que, à moins que les Etats-Unis ne présentent une nouvelle proposition acceptable pour Pyongyang, le régime communiste pourrait relancer les essais d'armes nucléaires et de missiles balistiques intercontinentaux (ICBM).

Le président américain Donald Trump a salué le moratoire, le qualifiant de réalisation essentielle.

«La RPDC a fait de son mieux, avec un maximum de persévérance, pour ne pas revenir en arrière sur les mesures importantes qu'elle a prises de sa propre initiative. Ce qu'il reste à faire maintenant dépend des Etats-Unis et c'est à eux de décider quel cadeau de Noël ils choisiront d'obtenir», a averti Ri dans une déclaration.

La RPDC est le sigle du nom officiel de la Corée du Nord, République populaire démocratique de Corée.

Ri, qui est chargé des affaires américaines, a également accusé Washington d'avoir parlé d'un dialogue dans le seul but de gagner du temps sans prendre aucune décision correspondante aux mesures de dénucléarisation de Pyongyang.

«La RPDC a tout fait de manière transparente et ouverte jusqu'à présent. Elle ne ressent pas le besoin de cacher ce qu'elle fera désormais et rappelle donc aux Etats-Unis que le délai de fin d'année approche», selon le communiqué de presse de l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

Après l'échec du sommet avec Trump en février, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a imposé une date butoir à la fin d'année, affirmant qu'il pourrait adopter une «nouvelle voie» si Washington ne se conformait pas à sa demande.

Les discussions sur le nucléaire sont dans l'impasse depuis la fin du sommet de février en raison de larges divergences sur la manière de faire correspondre les mesures de dénucléarisation de Pyongyang aux allégements de sanctions de Washington et à d'autres concessions. Les deux parties ont eu des entretiens de haut niveau en octobre mais n'ont pas réussi à réduire leurs différends.

Le mois dernier, la Corée du Sud et les Etats-Unis ont décidé de reporter leurs exercices aériens combinés hivernaux dans un «acte de bonne volonté» visant à renforcer la diplomatie avec la Corée du Nord. Washington a appelé Pyongyang à retourner à la table des négociations, tout en affirmant ne pas être conditionné par le délai «artificiel» de fin d'année.

«Nous nous approchons de la date limite de fin d'année fixée par la RPDC pour les Etats-Unis. Cependant, les Etats-Unis tiennent à gagner le temps dont ils ont besoin, parlant d'un "dialogue soutenu et substantiel", loin d'agir en réponse aux mesures prises par le RPDC en premier», d'après le communiqué.

«Le dialogue prôné par les Etats-Unis n'est, en substance, qu'un stratagème insensé pour maintenir la RPDC dans l'obligation de dialoguer et de l'utiliser en faveur de la situation politique et de l'élection aux Etats-Unis», a-t-il ajouté.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page