Go to Contents Go to Navigation

Le nouvel ambassadeur japonais s'engage à servir d'intermédiaire pour résoudre la dispute Séoul-Tokyo

Actualités 03.12.2019 à 21h02

SEOUL, 03 déc. (Yonhap) -- Le nouvel ambassadeur du Japon en Corée du Sud, Koji Tomita, s'est engagé ce mardi à jouer le rôle d'intermédiaire pour aider à résoudre le différend commercial et historique entre Séoul et Tokyo.

Tomita est arrivé aujourd'hui en Corée du Sud. Il a dit être conscient de la «situation très difficile» entre les deux pays, qui ont longtemps été impliqués dans des querelles historiques et territoriales.

Ce diplomate chevronné, reconnu pour son expertise dans la diplomatie avec les Etats-Unis, a remplacé Yasumasa Nagamine, qui est devenu ambassadeur en Grande-Bretagne le mois dernier après plus de trois ans en poste à Séoul.

«Je pense que mon rôle est de servir de passerelle en présentant les positions du Japon sur diverses questions et en écoutant attentivement les points de vue de la partie sud-coréenne pour trouver une solution», a-t-il déclaré aux journalistes. «Je jouerai fidèlement ce rôle», a-t-il ajouté.

Tomita a également souligné la nécessité que les deux pays envisagent une coopération à plus long terme.

«Bien sûr, le rôle d'ambassadeur ne se limite pas à gérer ce qui se passe au quotidien. Nous devons regarder une décennie ou deux décennies en avant et rechercher divers échanges pour développer la compréhension mutuelle», a déclaré l'envoyé japonais.

«J'aimerais faire des progrès dans tous les domaines, y compris l'économie, la culture et les échanges interpersonnels, en déployant des efforts avec les personnes concernées», a-t-il ajouté.

Son arrivée intervient alors que les deux pays cherchent une issue diplomatique à leur différend sur les restrictions japonaises à l'exportation, que Séoul considère comme des représailles contre les arrêts rendus l'an dernier par la Cour suprême sud-coréenne, qui a ordonné à des entreprises japonaises d'indemniser des victimes coréennes du travail forcé en temps de guerre.

Les tensions ont récemment diminué, Séoul ayant décidé le mois dernier de reporter la fin d'un pacte bilatéral d'échange d'informations militaires dans le but apparent de maintenir la diplomatie avec Tokyo pour mettre fin au conflit commercial.

Tomita a débuté sa carrière dans la diplomatie en 1981. Il a depuis servi dans diverses missions à l'étranger, notamment aux Etats-Unis et en Israël.

De 2004 à 2006, Tomita a été ministre à l'ambassade du Japon à Séoul.

Il a occupé de 2013 à 2015 le poste de directeur général du ministère des Affaires étrangères chargé des affaires nord-américaines et a représenté le gouvernement japonais au cours du Sommet du G20 qui s'est tenu en juin à Osaka.

Le nouvel ambassadeur du Japon en Corée du Sud, Koji Tomita, s'adresse à la presse à son arrivée à l'aéroport international de Gimpo, dans l'ouest de Séoul, le 3 décembre 2019.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page