Go to Contents Go to Navigation

Le Parti du travail du Nord se réunira pour décider de «questions cruciales»

Actualités 04.12.2019 à 13h55

SEOUL, 04 déc. (Yonhap) -- La Corée du Nord a déclaré mercredi qu'elle convoquerait à la fin de ce mois-ci une réunion du Parti du travail pour prendre des décisions sur des «questions cruciales», suscitant des spéculations sur un changement important de la politique concernant les négociations nucléaires avec les Etats-Unis.

La Corée du Nord a décidé de «convoquer la 5e réunion plénière du 7e Comité central du Parti du travail de la Corée du Nord à la fin de décembre afin de discuter et de décider de questions cruciales conformément au besoin de développement de la révolution coréenne et au changement de situation dans le pays et à l'étranger», a indiqué l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

Le rassemblement, le premier du genre en huit mois, devrait se focaliser sur une modification possible de politique dans ses discussions sur la dénucléarisation avec les Etats-Unis à l'approche de la fin de l'année, la date fixée par Pyongyang pour que les Etats-Unis fassent une nouvelle proposition.

Durant la dernière réunion du Parti en avril dernier, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un avait exhorté Washington à faire des propositions acceptables avant la fin de l'année et averti qu'il pourrait prendre une «nouvelle voie» si Washington échoue à le faire.

Les discussions nucléaires se trouvent dans l'impasse depuis la rupture du sommet entre Kim et le président américain Donald Trump en février alors qu'ils ont toujours des divergences d'opinions sur l'étendue de la dénucléarisation de Pyongyang en contrepartie d'un allégement des sanctions et autres concessions de Washington.

Les deux pays ont tenu des pourparlers de niveau opérationnel en octobre mais ont échoué de nouveau à réduire leurs divergences.

La Corée du Nord et les Etats-Unis ont renforcé la pression l'un sur l'autre pour obtenir des concessions afin de sortir les discussions de l'impasse.

Mardi dernier, le vice-ministre nord-coréen des Affaires étrangères Ri Thae-song a publié un communiqué demandant aux Etats-Unis de faire leur part pour sauver les négociations, en disant que c'est entièrement à eux de décider quel «cadeau de Noël» ils choisiront d'obtenir.

Trump a déclaré plus tard que les Etats-Unis pourraient prendre des actions militaires en cas de nécessité contre Pyongyang, une menace rare depuis que Kim et lui ont tenu leur premier sommet en juin de l'année dernière même s'il a mis l'accent sur ses «bonnes» relations personnelles avec le dirigeant nord-coréen.

Le ministère sud-coréen de l'Unification a indiqué qu'il n'était pas anormal que le Nord tienne une réunion du Parti tous les deux ans mais a ajouté que Séoul devrait surveiller de près la prochaine séance car la réunion se tiendra juste avant le discours du Nouvel An de Kim qui donne la direction politique pour la nouvelle année de Pyongyang sur les questions diplomatiques et domestiques.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un préside le mercredi 10 avril 2019 une réunion plénière du Comité central du Parti du travail à Pyongyang, a rapporté le lendemain l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page