Go to Contents Go to Navigation

Partage des coûts de la défense : «Pas de résultat concret»

Actualités 06.12.2019 à 09h13
Jeong Eun-bo, le négociateur en chef de Séoul pour l'Accord sur les mesures spéciales (SMA) avec les Etats-Unis, répond aux questions des journalistes à l'aéroport international Dulles de Washington, après la quatrième série de discussions, le jeudi 5 décembre 2019 (heure américaine).

WASHINGTON/SEOUL, 06 déc. (Yonhap) -- Jeong Eun-bo, le négociateur en chef de Séoul pour l'Accord sur les mesures spéciales (SMA) avec les Etats-Unis, a dit que les alliés ne sont pas parvenus à produire de résultat concret cette semaine comme la demande de Washington pour une forte augmentation de la contribution de la Corée du Sud demeure inchangée.

Jeong a fait ces remarques ce jeudi après la quatrième série de discussions qui s'est déroulée mardi et mercredi à Washington pour déterminer le niveau de partage des coûts nécessaires au maintien des 28.500 soldats américains en Corée du Sud dans le cadre du SMA.

«Pour l'instant, nous sommes dans une situation où nous avons besoin de continuer à réduire nos différences. Nous ne sommes pas arrivés à un résultat concret», a dit Jeong aux journalistes à l'aéroport international de Washington-Dulles.

«Il est vrai que les Etats-Unis maintiennent leur position», a-t-il ajouté.

Selon des rapports de médias, Washington aurait demandé à Séoul une contribution cinq fois supérieure l'année prochaine, soit 5 milliards de dollars, pour couvrir les dépenses relatives aux exercices militaires conjoints et soutiens aux familles des soldats des Forces américaines en Corée du Sud (USFK).

Dans le cadre du pacte actuel qui arrivera à échéance à la fin de l'année, Séoul a été d'accord pour payer 870 millions de dollars par an.

Jeong a fait part encore une fois de la position de Séoul selon laquelle les négociations devaient être abordées strictement dans le cadre du SMA qui demande à Séoul de couvrir partiellement les salaires des travailleurs sud-coréens de l'USKF, la construction d'installations militaires et d'autres formes de soutien.

Concernant la possibilité de conclure l'accord avant la fin de l'année, Jeong s'est contenté de répondre que «nous allons faire des efforts pour terminer les négociations d'ici la fin de l'année».

Après deux jours de négociations, Jeong et son homologue américain James DeHart sont tombés d'accord pour se rencontrer encore une fois ce mois-ci à Séoul pour poursuivre les discussions.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page