Go to Contents Go to Navigation

Séoul s'apprête à commencer la décontamination des bases militaires américaines rendues

Actualités 11.12.2019 à 18h24

SEOUL, 11 déc. (Yonhap) -- La Corée du Sud devrait débuter la décontamination des quatre bases militaires américaines qui lui ont été rendues ce mercredi.

Après un retard d'un an causé par des divergences avec Séoul sur les procédures de décontamination, les Etats-Unis ont rendu quatre bases, à savoir Camp Eagle et Camp Long à Wonju, Camp Market à Bupyeong et la parcelle Shea Range à Camp Hovey à Dongducheon. Ces dernières ont été fermées entre 2009 et 2011.

Les deux parties sont convenues du retour des bases à condition de continuer les consultations sur les responsabilités de la décontamination, les moyens de renforcer la gestion environnementale des installations actuellement sous le contrôle des Forces américaines en Corée du Sud (USFK) et d'autres enjeux, ont dit des responsables sud-coréens.

Le gouvernement devrait procéder à la décontamination des quatre sites, où la pollution des sols et des eaux souterraines est reconnue comme étant critique.

Bien que le gouvernement n'ait pas divulgué les détails de l'analyse environnementale effectuée entre 2014 et 2016, on sait que les niveaux de polluants aux hydrocarbures et métaux lourds ont dépassé les seuils autorisés dans ces zones.

Une étude menée à Camp Market à Bupyeong, publiée en 2017, a montré que le site était contaminé par des polluants toxiques tels que la dioxine, le tétrachloroéthylène et les polychlorobiphényles. Les procédures de décontamination ont commencé sur le site.

Des recherches antérieures du gouvernement indiquent que le processus de décontamination, qui prend habituellement environ deux ans, peut coûter jusqu'à 110 milliards de wons (921 millions de dollars).

Les dépenses prévues pour Camp Market étaient les plus élevées avec 77,3 milliards de wons, suivies par Camp Long avec 20 milliards de wons, Camp Hovey avec 7,2 milliards de wons et Camp Eagle avec 2 milliards de wons.

Le gouvernement prévoit de financer d'abord les opérations de nettoyage et envisage par la suite de demander le remboursement d'une partie des coûts auprès de l'USFK.

Toutefois, il est peu probable que le règlement se déroule sans accroc. Alors que le gouvernement n'a cessé d'insister que l'USFK doit payer pour la décontamination, la partie américaine a rejeté cette responsabilité.

Les Etats-Unis ont remis 54 des 80 bases militaires dont le retour est prévu, mais aucune dépense de nettoyage n'a été remboursée à ce jour.

L'USFK a établi son quartier général à Yongsan en juillet 1957 après la fin de la guerre de Corée en 1953.

L'USFK maintient actuellement quelque 28.500 hommes en Corée du Sud. Ce nombre peut baisser ou dépasser 30.000 en raison de la présence d'unités de rotation ou de la tenue d'exercices d'entraînement.

Entrée de Camp Market à Bupyeong, à l'ouest de Séoul. (photo d'archives)
Camp Market à Bupyeong, à l'ouest de Séoul, entouré d'immeubles résidentiels. (photo d'archives)

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page